Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Comment diagnostiquer un cancer du col de l'utérus ?

Comment diagnostiquer un cancer du col de l'utérus ?

Le cancer du col de l'utérus est l'un des principaux cancers féminins dans le monde. Chaque année, il occasionne plus de 1 000 décès en France. Dans le monde, une femme meurt de ce cancer toutes les deux minutes. S'il est détecté précocement, il peut être évité. Mais un cancer du col de l'utérus se diagnostique de quelle manière ?

Vous aimez cet article ?

Y a-t-il des symptômes au cancer du col de l'utérus ?

Les symptômes qui sont généralement reliés au cancer du col de l'utérus ne sont pas spécifiques à celui-ci. Ils peuvent être liés à des pathologies plus bénignes.

Le cancer du col de l'utérus est principalement causé par une infection due aux papillomavirus humains (HPV). La contamination se fait par voies sexuelles si les rapports ne sont pas protégés.

Il existe 150 types de papillomavirus, environ 40 peuvent infecter les parties génitales féminines et masculines, et une vingtaine peuvent être à l'origine de lésions précancéreuses et de cancers. 

Les symptômes ressentis lors d'un cancer du col de l'utérus, comme des saignements légers hors menstruation, des pertes, des douleurs pelviennes ou des verrues génitales, peuvent être les symptômes d'infections vaginales. Si les signes persistent, il devient par contre urgent de consulter un médecin ou un gynécologue afin d'effectuer un examen gynécologique complet.

Comment le diagnostiquer autrement ?

Dans la plupart des cas, les symptômes du cancer du col de l'utérus sont inexistants. C'est généralement de manière fortuite que l'on découvre des lésions cancéreuses. C'est pour cette raison qu'il est important d'effectuer des frottis de manière régulière.

Le frottis cervico-utérin est la seule méthode efficace permettant de détecter réellement un cancer du col de l'utérus. Le frottis doit être réalisé tous les deux ou trois ans à partir de 25 ans, ou dès 20 ans si vous avez eu des rapports sexuels relativement précoces, avec des partenaires multiples et non protégés.

Plus tôt les anomalies sont diagnostiquées, plus les conditions pour les traiter sont propices. Les traitements seront plus légers et mieux adaptés.

Nos conseils santé

  • Afin de préserver votre santé, vos rapports sexuels doivent être protégés, surtout si vous changez de partenaire fréquemment. Le préservatif n'élimine pas totalement les risques mais les limite en grande partie.
  • À partir de l’âge de 25 ans il est très important d'effectuer un frottis tous les deux ou trois ans chez votre gynécologue afin de vous assurer qu'aucune anomalie n'est présente. Si cela peut être ressenti comme rébarbatif, c’est pourtant une condition nécessaire à votre tranquillité d’esprit !
Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media