Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
La vaccination des enfants est-elle obligatoire ?

La vaccination des enfants est-elle obligatoire ?

Le ministère chargé de la Santé établit et met à jour chaque année le calendrier vaccinal. Celui-ci "définit les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge et résume les recommandations générales". Qu'en est-il pour les enfants ? La vaccination est-elle pour eux systématique ? Allo-Médecins vous répond.

Vous aimez cet article ?

Entre obligation et recommandation

Un seul vaccin combiné est obligatoire en France pour les enfants, et il est recommandé pour la population générale : le DTP (contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite). Il est administré en deux injections à l'âge de 2 et 4 mois. Le premier rappel a lieu à 11 mois. Il convient ensuite de mettre les vaccins de votre enfant à jour avec une dose de rappel dans les 5 à 10 ans qui suivent. Attention : les rappels pour le DTP sont obligatoires jusqu'à l'âge de 13 ans.

Vous pouvez confier l'administration du vaccin à votre médecin traitant, ou si votre enfant a moins de 7 ans, vous rendre dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI). Vous pouvez également vous adresser à un infirmier, sur prescription médicale. La personne chargée de la vaccination vous indiquera le type et la date des vaccins recommandés pour votre enfant. Car s'il n'y a qu'une seule obligation vaccinale, il y a pléthore de recommandations supplémentaires ! Hépatite B, coqueluche, ROR (rougeole-oreillons-rubéole), méningite à pneumocoque, BCG (contre la tuberculose), etc.  En cas de doute, parlez-en à votre pédiatre ou médecin traitant. Dans la plupart des cas, un rattrapage est possible.

Polémique autour de l'obligation vaccinale

S'il est obligatoire de faire administrer le vaccin du DTP à son enfant, que se passe-t-il alors quand les parents ne respectent pas cette obligation ? Ils encourent de fait le risque d'une sanction : la personne dite titulaire de l'autorité parentale est ainsi passible d'une amende de 1 500 euros, si elle n'a pas veillé à la vaccination de son enfant. En cas de refus de respecter cette obligation vaccinale, elle risque jusqu'à 6 mois de prison et 3 750 euros d'amende. L'enfant, lui, peut être exclu des lieux de collectivité, comme les établissements scolaires.

L'obligation vaccinale fait polémique depuis 2008 et l'arrêt de la vente du vaccin contre le DTP simple, c'est-à-dire uniquement contre la diphtérie, le tétanos et la polio. Depuis, ce vaccin est en effet vendu avec d'autres vaccins comme la coqueluche ou l'hépatite B. Et ces formules ont toutes des adjuvants, ce qui augmente le risque de développer une réaction ou maladie postvaccinale, qui ne serait pas couverte par l'État vu que seul le vaccin DTP est obligatoire, et non son alliance avec un autre vaccin. Pour contourner l'obligation vaccinale sans risque de sanctions, certains parents achètent le vaccin et collent la vignette dans le carnet de santé de leur enfant sans l'avoir pour autant fait vacciner... Le certificat de vaccination est alors falsifié. Afin d'en finir avec cette impasse, certaines associations comme l'Unacs (Union nationale des associations citoyennes de santé) réclament la fin de l'obligation vaccinale en France, ou du moins le retour du vaccin DTP simple.

vaccination enfant obligatoire

Bon à savoir

  • L'injection vaccinale doit se faire sur prescription médicale pour être remboursée par la Sécurité Sociale. Elle est prise en charge à 70 % si votre médecin vous inocule le vaccin et à 60 % si c'est un infirmier qui vous vaccine. La vaccination est payante chez un médecin et gratuite dans un établissement public de santé.
  • Une dose vaccinale s'achète en pharmacie et doit être conservée au réfrigérateur, à une température entre 2° et 8° C : il faut éviter de la placer dans les étagères de la porte du frigo, car la température y oscille plus facilement. Il ne faut surtout pas la mettre au congélateur.
  • Certains vaccins recommandés peuvent être remboursés à 100 % comme le ROR (rougeole-oreillons-rubéole) pour les jeunes âgés de 12 mois à 17 ans passés.
  • Les vaccins recommandés ou obligatoires pour vous rendre avec votre enfant dans certains pays ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale.
Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media