Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro

Thèmes abordés

Les règles douloureuses sont-elles héréditaires ?

Les règles douloureuses sont-elles héréditaires ?

La dysménorrhée, plus connue sous le nom de « règles douloureuses » est un trouble qui affecte énormément de femmes en âge d’avoir des enfants. La plupart du temps, les douleurs sont à l’origine de changements hormonaux qui se produisent durant le cycle. Mais pourquoi certaines femmes sont plus touchées par ces douleurs que d’autres ? Les règles douloureuses sont-elles héréditaires ? Allo-Médecins vous répond. 

Vous aimez cet article ?

Qu’est-ce que la dysménorrhée ?

Les principaux symptômes des règles douloureuses sont des crampes abdominales, des spasmes, des douleurs à l’estomac, des maux de têtes et des élancements pouvant frapper le dos ou l’intérieur des cuisses. Heureusement, ces effets n’ont aucune conséquence sur la santé et n’apportent pas de complications médicales sérieuses, mais certaines femmes en souffrent parfois tant que la dysménorrhée peut leur provoquer des troubles sociaux graves pouvant intervenir sur les activités quotidiennes.

Il existe deux types de règles douloureuses :

- La dysménorrhée primaire : elle apparaît quelques mois après la première menstruation, elle n’est pas provoquée par une pathologie pelvienne et disparaît au fil des ans après un pic d’intensité entre 16 et 17 ans.

- La dysménorrhée secondaire : est plus grave puisqu’elle se traduit par la présence de certaines affections gynécologiques (kystes, maladie inflammatoire, etc.) elle apparaît la plupart du temps à l’âge adulte.

Cause et origine des règles douloureuses

Les règles douloureuses sont causées par des troubles hormonaux ou une brutale variation hormonale du cycle mais elles peuvent également être déclenchées par des problèmes psychologiques (la femme éprouve une gêne envers son cycle) ou bien à cause de troubles d’origine physique (tumeur bénigne, malformation d’organes génitaux ou endométriose).

La plupart du temps, la dysménorrhée primaire est d’origine héréditaire. Une jeune fille sera plus facilement concernée par ces douleurs si sa mère l’était également à son âge. La dysménorrhée est causée par une production excessive de prostaglandines, une substance qui stimule les muscles et provoque des contractions utérines douloureuses.

Notre conseil


Pour soigner la dysménorrhée, il est préférable de se rendre chez son médecin afin de bénéficier d’un traitement plus efficace que l’auto-médicamentation. Sachez néanmoins que l’Ibuprofène possède des molécules efficaces contre les douleurs provoquées par les contractions utérines et que la prise d’aspirine est totalement déconseillée puisqu’elle favorise les hémorragies.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media