Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
L'ostéoporose touche-t-elle aussi les hommes ?

L'ostéoporose touche-t-elle aussi les hommes ?

Quand on évoque l’ostéoporose – cette fragilisation des os qui survient avec l’âge – on pense immédiatement à une affection féminine. Or, même si on estime qu’environ un tiers des femmes souffrent de décalcification osseuse après la ménopause, il n’en reste pas moins que cette maladie peut affecter les hommes également. À partir de cinquante ans, les hommes ne sont pas épargnés par cette maladie : 4 à 6 % des hommes âgés de plus de 50 ans ont de l’ostéoporose. Cette affection est donc loin d’être une exception chez les hommes âgés. Pourtant, la plupart des hommes souffrant d'ostéoporose ne reçoivent pas de traitement approprié.

Vous aimez cet article ?

Les causes hormonales

Si les hommes sont relativement protégés quant à l’ostéoporose, c’est premièrement grâce à leur morphologie naturelle. En effet, les hommes ont une masse osseuse (ou DMO pour densité minérale osseuse) plus élevée que les femmes. D’autre part, il n’existe pas, chez l’homme, l’équivalent à la chute brutale des hormones sexuelles que constitue la ménopause féminine. Par contre, on observe une baisse progressive de ces hormones sexuelles chez l’homme de plus de 50 ans, que l’on appelle l’hypogonadisme et qui entraîne une diminution de leur densité minérale osseuse et augmente sa résorption (destruction). S'ils ne sont pas compensés, ces déficits sont souvent responsables de fractures ostéoporotiques. Mais à côté de ce phénomène qui ne touche pas forcément tous les hommes, il existe bien d’autres facteurs pour expliquer l’ostéoporose masculine.

L’ostéoporose : une maladie secondaire

Dans la moitié des cas, la déminéralisation osseuse survient comme corollaire d’une maladie associée, d’un traitement ou bien de mauvaises habitudes de vie. Outre le déficit de la production testiculaire, l’hyperthyroïdie augmente considérablement les risques de résorption de l’os. On trouve également parmi les maladies ou affections le diabète, l’hyper-calciurie (une augmentation anormale de la quantité de calcium excrétée dans l’urine), certains troubles gastro-intestinaux ou encore le VIH ou bien un antécédent familial de fracture.

Le risque de fracture, lui même influencé par le risque de chute, peut aussi être augmenté avec la prise de certains médicaments comme les antidépresseurs, la morphine ou ceux utilisés pour traiter les ulcères digestifs ou l’insuffisance rénale. De même, un tassement vertébral, indolore dans 8 cas sur 10, peut indiquer une ostéoporose.

Bon à savoir

Le traitement de l'ostéoporose masculine est identique à celui de l'ostéoporose féminine, si l'on excepte, bien sûr, le traitement hormonal substitutif de la ménopause. Comme pour tout dysfonctionnement physique, l’alimentation et l’activité ont bien sûr un rôle à jouer. Un mode de vie actif et sain réduira le risque d'ostéoporose. Des exercices physiques destinés à améliorer l'équilibre et la puissance renforceront le squelette. Du côté de l’alimentation, votre médecin va sûrement vous prescrire des suppléments en calcium et vitamine D, indispensables après 75 ans pour retarder le phénomène de perte osseuse.
 

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media