Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Comment reconnaît-on l'apnée du sommeil ?

Comment reconnaît-on l'apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil touche plus de deux millions de personnes en France. Courant mais peu connu, ce syndrome affecte en majorité les hommes à partir de 45 ans et ternit la qualité de vie. Ensemble, levons le voile sur le syndrome de l’apnée du sommeil.

Vous aimez cet article ?

L'apnée du sommeil, c’est quoi ? 

L’apnée du sommeil se caractérise par des pauses respiratoires fréquentes durant le sommeil. Ces arrêts durent de 10 à 45 secondes et peuvent se répéter une centaine de fois par nuit. Dans 90 % des cas, ces apnées sont obstructives. Les voies aériennes se rétrécissent empêchant l’air de circuler librement.

Plusieurs facteurs favorisent l’apnée du sommeil comme le surpoids, l’âge et le sexe. Les hommes âgés de 45 à 65 ans présentant une surcharge pondérale ont plus de risques d’être touchés par cette affection. D’autres facteurs aggravent les apnées du sommeil comme le tabac, l’alcool et la prise de sédatifs. 

Quels sont les signes de ce syndrome ?

Plusieurs symptômes peuvent cacher des épisodes d’apnée du sommeil. Au cours de la nuit, le sommeil est agité et fragmenté de micro-réveils, souvent inconscients. La personne atteinte émet des ronflements puissants et une reprise de respiration bruyante. Bien souvent, le personne touchée ignore qu’elle souffre d’apnée du sommeil. C’est l’entourage, inquiet par les ronflements et les pauses respiratoires qui incite à consulter un médecin.

Pendant la journée, les symptômes se caractérisent par une fatigue au réveil, l’impression d’avoir mal ou peu dormi. En plus des conséquences d’un sommeil peu réparateur, un manque d’énergie, une somnolence excessive et des difficultés à se concentrer se font sentir au quotidien.

apnée du sommeil

Comment confirmer le diagnostic ?

Le diagnostic de l’apnée du sommeil s’effectue en deux temps. Une consultation médicale sert à mettre en lumière les troubles du sommeil observés par le patient ou l’entourage. La tenue d’un agenda dans lequel est précisé la fréquence des perturbations peut être proposée. Ensuite, si l’apnée du sommeil est suspectée, un enregistrement nocturne est réalisé à domicile ou à l’hôpital.

La polygraphie respiratoire permet de mesurer avec précision le taux d’oxygène dans le sang, les mouvements respiratoires et les paramètres cardiaques. Grâce à ces données, un diagnostic peut être posé, suivi d’un traitement adapté. 

Bon à savoir

Non traitée, l’apnée du sommeil peut avoir de graves conséquences sur la santé. La survenue de plusieurs épisodes entraîne une baisse de l’oxygénation du sang, augmentant ainsi le risque d’accident vasculaire cérébral, d’hypertension artérielle et d’infarctus du myocarde. La somnolence diurne provoquée par ce trouble du sommeil multiplie par six le risque d'accident au volant. Il faut donc se méfier de cette maladie silencieuse et consulter un médecin en cas de suspicion. 

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media