Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Comment lutter contre l'insomnie ?

Comment lutter contre l'insomnie ?

Si l’on en croit les chiffres officiels, près d’un tiers de la population ne dort pas assez et seulement 13 % des personnes atteintes de troubles du sommeil se traitent. Certains spécialistes estiment même à 10 % le nombre de français souffrant d’insomnie, un trouble du sommeil qui relève autant du physique que du psychologique. Pourquoi dormir devient pour certains si difficile?

Vous aimez cet article ?

Comment lutter contre l’insomnie ?

L’insomnie pouvait avoir plusieurs causes, il est important de connaître la racine du mal pour mieux l’affronter et le traiter. Bien que certains dysfonctionnements physiques (comme des ronflements très forts) puissent être à l’origine d’une insomnie, les causes les plus fréquentes observées par les médecins sont d’ordre psychique ou émotionnel. En effet, on observe régulièrement des problèmes de sommeil chez les personnes atteintes de dépression ou devant faire face à un stress important d’ordre professionnel ou personnel.

N’hésitez donc pas à en parler à votre médecin, même longuement afin qu’il ne passe pas à côté de l’origine du problème et vous donne les meilleurs conseils pour dormir.

Comprendre son sommeil

Nous ne sommes pas égaux devant le sommeil : certains ont besoin d’au moins 8 heures alors que d’autres sont frais et dispos après 6 heures de sommeil. D’ailleurs, le terme d’insomnie est souvent utilisé à tort par la population – d’où l’intérêt d’en parler avec médecins et spécialistes – qui la confondent avec des difficultés d’endormissement passagères.

On ne peut parler d'insomnie en tant que pathologie que si ce mauvais sommeil a des conséquences sur la qualité de la journée. Autrement dit, quelqu'un qui dit avoir mal dormi mais qui se sent bien dans la journée n'est pas forcément insomniaque, mais plutôt un court-dormeur qui s'ignore. D’où l’importance de comprendre son sommeil !

À ce titre, observer ses habitudes en vacances permet de retrouver des repères. Si on se réveille tôt même en se couchant tard, cela prouve par exemple que l'on est du matin. Sachant qu'en vacances on dort en moyenne une heure et demi de plus que ce dont on a besoin, on peut aussi évaluer la durée qui nous convient en règle générale. Une fois ces repères retrouvés, il est important de les respecter et de ne pas se mettre au lit à contretemps. S'il est avéré qu'on est un couche tôt, il faut parvenir à éteindre la lumière avant 23h. A contrario, si l'on sait que notre envie de dormir n'apparaît qu'à minuit, inutile de se forcer à essayer avant.

L’insomnie au quotidien

De nombreux gestes de tous les jours – certains mêmes banals – peuvent aider à rétablir une bonne hygiène de sommeil. La première mesure devrait concerner l’alimentation : évitez de manger trop gras le soir et privilégiez pâtes ou encore potages de légumes. Riches en hydrates de carbone, ils aident à produire la sérotonine (hormone du sommeil). Et aussi des bananes, de la laitue ou des avocats qui contiennent du tryptophane, un acide aminé qui favorise l’endormissement.

Cela peut sembler évident, mais les excitants comme le café, les sodas caféinés, le thé, sont par ailleurs à éviter lorsque l'on a des problèmes d'endormissement, de même que les somnifères qui perdent en général sur le long terme leur effet soporifique pour être au contraire une cause d'insomnie.

Enfin, pensez à ménager votre espace intérieur, notamment votre chambre, qui doit être un lieu protégé de tous les ennuis du monde extérieur. Évitez la télévision face au lit ou même la consultation des mails juste avant de dormir. À ce propos, les médecins suggèrent de laisser tomber tout écran au moins 90 minutes avant d’aller dormir. D'une manière générale, lutter contre l'insomnie implique donc de changer son hygiène de vie, d'être plus à l'écoute de ses sensations, de façon à ne pas laisser passer le train du marchand de sable...

Bon à savoir

Le sport n’est pas forcément bon pour le sommeil, surtout s’il est pratiqué le soir, mais le yoga peut le faciliter. De plus en plus en vogue, l’exercice appelé "chat qui s’étire" fait travailler la respiration. Avant toute chose, échauffez vos articulations (poignets, épaules, cou) et étirez les muscles du dos et des jambes. Ensuite, mettez-vous à quatre pattes. Sur l’inspiration, creusez le dos et levez la tête vers le plafond. Sur l’expiration, faites le dos rond et rentrez la tête comme si vous vouliez regarder entre vos jambes. Faites cet exercice pendant une minute ou deux. Votre animal de compagnie ou votre compagnon vous regardera sûrement d’un drôle d’air mais le sommeil c’est sacré !

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media