Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Comment contracte-t-on l'hépatite B ?

Comment contracte-t-on l'hépatite B ?

Le virus de l'hépatite B (VHB) est un virus extrêmement contagieux. On estime que 2 milliards de personnes sont infectées par le VHB à travers le monde. En France, le nombre de personnes infectées par le VHB est estimé à 300 000, la moitié d’entre elles ignorant qu'elles sont porteuses du virus. Qu’est-ce que l’hépatite B ? Comment se contracte-t-elle ? Comment peut-elle être traitée ? Voici les réponses à vos questions sur ce virus assez méconnu. 

Vous aimez cet article ?

Comment attrape-t-on l’hépatite B ?

L'infection par le virus de l'hépatite B (VHB) se produit par un contact avec tous les liquides et sécrétions biologiques, par voie sexuelle et par le sang. Très contagieux, ce virus se transmet principalement par le sang et les sécrétions sexuelles, mais aussi par le lait maternel – ou bien par la mère au moment de l’accouchement, contamination la plus fréquente – et entre les enfants d’une même fratrie. Les modes de contamination les plus répandus sont les rapports sexuels non protégés avec une personne porteuse, le partage d'aiguilles ou de seringues contaminées, les tatouages ou les piercings effectués dans de mauvaises conditions d'hygiène, l'usage de matériel familial contaminé (brosse à dents, rasoir, coupe-ongles, boucles d'oreilles, couverts, etc.). Les emplois en contact avec le sang (personnel de santé par exemple) sont davantage à risque.

Une infection souvent bénigne mais qui peut évoluer

Chez trois quarts des personnes, l'infection par le virus de l'hépatite B passe inaperçue. Les virus atteignent certes le foie, pénètrent dans les cellules et se multiplient mais le système immunitaire détruit les cellules du foie infectées, ce qui provoque l'inflammation du foie, en général 4 à 6 semaines après la contamination. Néanmoins, chez les 25 % restants, l'infection peut donner initialement des signes ressemblant à une grippe (fièvre, douleurs musculaires et articulaires), puis une grande fatigue générale apparaît, avec une possible jaunisse ("ictère", couleur jaune de la peau, avec urines foncées, selles plus claires). Ces signes disparaissent ensuite progressivement (en 2 à 6 semaines), l'hépatite B virale aiguë évoluant alors soit vers la guérison, soit vers la chronicité. Ce portage chronique du virus va évoluer vers une hépatite B chronique, avec le risque de présenter ensuite une cirrhose ou un cancer du foie, surtout en l'absence de surveillance et de traitement spécifique.

vaccin contre l'hépatite b

L’hépatite B peut-elle être traitée ?

Le meilleur traitement à ce jour reste le vaccin contre l’hépatite B. Faites attention et évitez les confusions : ce vaccin est spécifique à l'hépatite B et ne protège donc pas des autres hépatites. Une vaccination du nourrisson à l'âge de deux mois est recommandée et une vaccination dite de rattrapage peut se faire chez tous les enfants et adolescents de moins de 16 ans qui n'ont pas été vaccinés auparavant pour une protection d’au moins 20 ans selon les médecins. Le vaccin contre l’hépatite B fait partie depuis plusieurs années du calendrier vaccinal prévu par les institutions de santé publique.

Bon à savoir

Pour les patients déjà contaminés, des traitements à base d’interféron et d’antiviraux peuvent être prescrits en cas d’hépatite chronique et agressive. Ces deux molécules censées augmenter les réponses du système immunitaire présentent cependant de lourds effets secondaires. Outre de la fièvre et de la fatigue qui surviennent le lendemain de l'injection, les deux réactions qui doivent nécessiter une surveillance sont les troubles de l'humeur qui peuvent aller jusqu'à la dépression et un dérèglement de la glande thyroïde pour un tiers des personnes traitées. N’hésitez donc pas à en parler à votre médecin en cas d’infection à l’hépatite B et procédez à des examens antiviraux réguliers.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media