Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
L'ablation de l'utérus entraîne-t-elle une ménopause ?

L'ablation de l'utérus entraîne-t-elle une ménopause ?

L’hystérectomie est l’acte désignant l’ablation de l’utérus. Il consiste à enlever cet organe indispensable pour donner la vie ainsi que les deux ovaires. La plupart du temps, les chirurgiens le retire car il est porteur de fibromes qui gênent la patiente ou parce que la femme fait face à une descente d’organes. Mais se faire retirer l’utérus implique-t-il le fait d’être ménopausée ? 

Vous aimez cet article ?

Ablation de l’utérus : les conséquences sexuelles

Enlever l’utérus implique le fait de couper des tissus et de sectionner certaines fibres nerveuses susceptibles d’altérer le plaisir sexuel. Cela engendre également une forte baisse d’hormones qui agit sur le désir et sur la lubrification sexuelle. L’ablation peut également diminuer la profondeur du vagin.

Il faut savoir que lorsque la femme atteint l’orgasme, des contractions se produisent au niveau de son utérus, mais comme ces derniers disparaissent en même temps que l’organe.

Ablation de l’utérus : une ménopause avant l’heure ?

Si une femme encore réglée subit une ablation de l’utérus, elle n’aura plus ses règles et n’aura plus la possibilité d’être enceinte. Cependant, les ovaires continueront de produire un ovocyte tous les mois mais il ne survivra pas dans l’abdomen. On ne peut pas relier cette disparition des règles avec la ménopause. Cette dernière surviendra vers l’âge moyen habituel, qui se situe entre 45 et 50 ans. Elle sera donc confirmée lorsque la femme souffrira de bouffées de chaleur et d’autres signes indirects.

L’hystérectomie peut néanmoins entraîner une prise de poids et une dépression mais il ne faut en aucun cas l’imputer à la ménopause ou à une autre modification hormonale.

Est-ce une intervention douloureuse ?

L’ablation de l’utérus est une intervention peu risquée. Les médecins prescrivent un traitement antalgique puissant qui permet de ne rien ressentir durant les 24 premières heures. Bien que l’arrêt de travail recommandé soit d’un mois et que la patiente ayant subi cette intervention doit rester entre 3 et 7 jours à l’hôpital, elle reste une intervention courante et bien maîtrisée.

Notre conseil


Après cette intervention, vous risquez de présenter des pertes sales et malodorantes. Pas de panique, c’est tout à fait normal, elles devraient disparaître dans les cinq semaines suivant l’intervention.
 

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media