Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Que sont les antirétroviraux ?

Que sont les antirétroviraux ?

Médicaments développés depuis les années 80, il existe actuellement plus de 40 molécules antirétrovirales. Mais à quoi servent-elles ? Dans quelles pathologies sont-elles indiquées ? Faisons ensemble un point sur cette classe pharmacologique très complexe.

Vous aimez cet article ?

À quoi servent les antirétroviraux ?

Les antirétroviraux (ARV) sont des molécules utilisées pour lutter contre les infections causées par un type particulier de virus, appelés rétrovirus. Les rétrovirus sont des pathogènes ne possédant pas d’ADN, mais un support d’information génétique un peu différent appelé ARN. Cet ARN doit être converti en ADN pour que le virus puisse infecter une cellule. Cette étape se nomme reverse transcription, de laquelle découlent les termes "rétrovirus" et "ARV".

Les ARV sont une classe très hétérogène, comportant de nombreux types de molécules. Tous ont la même finalité : bloquer la multiplication des virus. Cependant, tous ces types de molécules ne visent pas la même cible virale, et n’ont donc pas les mêmes effets indésirables ou les mêmes indications.

L’administration d’ARV n’a pas pour objectif de détruire le virus, comme un antibiotique peut détruire directement une bactérie. Ils visent en fait à bloquer la multiplication du virus dans l’organisme (qu’on appelle réplication), afin de contenir la quantité de virus présente dans le corps. Le maintien de cette quantité virale, appelée "charge virale", permettra au système immunitaire de contenir cette infection dans une certaine mesure.

Dans quelles pathologies sont indiqués les antirétroviraux ?

La principale indication, qui est aussi la raison pour laquelle les ARV ont été développés, est l’infection par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine), pouvant donner le SIDA. Les ARV peuvent cependant être utilisés dans d’autres pathologies virales, telles que l’hépatite B. Le traitement par ARV en cas de séropositivité VIH répond à des protocoles très stricts. Le traitement se base sur l’utilisation conjointe de trois molécules ARV différentes : on appelle ce procédé la trithérapie, parfois mentionnée sous les initiales HAART (highly active antiretroviral therapy, ou thérapie antirétrovirale hautement active).

Le but de cette thérapie est de contenir l’infection par le VIH. En bloquant ses mécanismes de réplication, l’objectif est de parvenir à une charge virale indétectable, c’est à dire obtenir des quantités résiduelles de virus dans le sang si faibles qu’elles sont impossibles à détecter. Attention cependant, une charge virale indétectable ne signifie pas que le virus a été éliminé, mais simplement que son nombre est devenu si faible que les techniques actuellement disponibles ne permettent plus de le détecter. Malheureusement, aucun traitement ne permet aujourd’hui d’éliminer l’intégralité des virus.

médicaments contre le sida

Bon à savoir

Le traitement par ARV est très complexe et exige l’intervention de professionnels spécialisés. Ces molécules peuvent provoquer de nombreux effets indésirables ou interactions médicamenteuses. Ne modifiez jamais de votre propre initiative votre traitement : un mauvais dosage peut favoriser l’apparition de résistances. Pour toute question, n’hésitez pas à contacter votre médecin traitant, votre infectiologue ou votre pharmacien.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media