Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Pourquoi les allergies sont-elles si fréquentes au printemps ?

Pourquoi les allergies sont-elles si fréquentes au printemps ?

Pour des millions de Français, le retour des beaux jours est également signe d’yeux gonflés, larmoyants et d’éternuements. Mais pourquoi ces allergies reviennent-elles chaque année ? Pourquoi se calment-elles avec l’arrivée de l’hiver ? Voyons ensemble quelques éléments de réponse.

Vous aimez cet article ?

Qu’est-ce qu’une allergie ?

Votre organisme est continuellement exposé à de très nombreux composés issus de l’environnement. Généralement inoffensifs, ils peuvent par exemple provenir de plantes ou d’animaux. Votre système immunitaire ne réagit généralement pas à ces expositions : on appelle cela la tolérance.

Parfois, sans que le mécanisme soit totalement élucidé, il arrive que l’organisme perde sa faculté de tolérance vis-à-vis d’une molécule ou d’un groupe de molécules, qu’on appelle alors "allergène". Après une exposition, votre système immunitaire va alors réagir de manière exagérée, et chercher à se défendre contre une agression qui n’en est pas réellement une. C’est le mécanisme de l’allergie.

De très nombreux composés peuvent devenir des allergènes. C’est par exemple le cas des pollens, des poils d’animaux, des déjections d’acariens, mais aussi de certaines protéines alimentaires ou encore de certains groupes de médicaments.

Pourquoi y a-t-il plus d’allergies au printemps ?

Le retour du printemps provoque la reprise du développement des espèces végétales. Ces plantes vont alors se garnir de fleurs, organe de reproduction capable de disséminer dans l’atmosphère du pollen. Ces grains microscopiques ont été sélectionnés par des années d’évolution pour être facilement transportés par le vent, et ce sur de grandes distances.

Cet ensemble de phénomènes explique donc la recrudescence d’allergies printanières. La reprise de la pollinisation, c’est-à-dire le relargage massif de pollen dans l’atmosphère, va exposer brutalement de nombreuses personnes à un allergène potentiel. Tous les pollens n’ont cependant pas le même pouvoir allergisant. La plante la plus redoutée est sans doute l’ambroisie dont la pollinisation, se déroulant globalement de mi-août à octobre, affecte une part importante de la population.

Enfin, la capacité du pollen à être transporté sur de longues distances est un facteur expliquant le fait qu’un patient peut développer une réaction allergique même si aucun pied de la plante incriminée ne se trouve à proximité. Cette grande mobilité, couplée aux très grandes quantités de pollens produites, implique qu’il suffit de quelques plantes pour affecter de grandes populations.

pollen allergie saisonnière

Bon à savoir

Si vous présentez des symptômes d’allergie annuellement à date fixe, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Il pourra alors vous orienter vers un allergologue, disposant de méthodes d’exploration permettant d’identifier précisément la molécule à laquelle vous êtes sensible. Un traitement spécifique pourra alors vous être proposé.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media