Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Peut-on prendre de l'aspirine pendant la grossesse ?

Peut-on prendre de l'aspirine pendant la grossesse ?

L’aspirine… voilà un médicament bien commun dans toutes nos pharmacies et ce, depuis près d’un siècle déjà ! Pourtant, selon certaines sources spécialisées, ce médicament serait à proscrire chez toute femme enceinte ; pour d’autres médecins, l’aspirine au contraire réduirait les risques de fausse couche et aurait même une action préventive quant à certains cancers. Alors où est la vérité ? Ne s’agirait-il pas surtout d’une question de dosage et de période privilégiée pour prendre de l’aspirine ?

Vous aimez cet article ?

L’aspirine : parfois utile pendant la grossesse…

Chez une femme enceinte, la plus grande prudence est de mise dès qu’il s’agit de recourir à certains traitements ! Évitez surtout l’automédication et demandez systématiquement l’avis de votre médecin, même pour les médicaments les plus anodins.

Selon de nombreuses études, l’aspirine n’augmente pas les risques de fausse couche et n’est pas à proscrire pendant les premiers temps de la grossesse. En effet, l’aspirine peut même s’avérer utile par son action sur les vaisseaux sanguins en réduisant considérablement le risque d’hypertension pendant la grossesse.

De nombreux médecins préconisent l’usage de l’aspirine chez les femmes ayant des antécédents de retard de croissance ou de fausse-couches précoces. En effet, elle permettrait d’augmenter le poids du nouveau-né, une meilleure implantation de l’embryon, réduisant ainsi le risque d’avortements précoces ou de fausses-couches. Mais à faible dose seulement ! À 100 milligrammes par jour, les effets bénéfiques de l’aspirine se font sentir, notamment en prévenant les risques d’hématome voire de mort du foetus. C’est lorsque vous dépassez ce dosage que des dangers pour votre grossesse peuvent apparaître…

prendre de l'aspirine pendant la grossesse

… Mais pas d’aspirine après la 35e semaine !

Même si elle a des apports bénéfiques, l’aspirine est fortement contre-indiquée passée la 35e semaine de grossesse. En fin de grossesse, l'aspirine augmente les risques de complications hémorragiques et d'anomalie vasculaire particulière chez le foetus : la fermeture prématurée du canal artériel. Si vous êtes enceinte ne décidez jamais de votre propre chef de prendre un médicament. Parlez-en impérativement avec votre médecin, qui remplacera sûrement l’aspirine par un antalgique comme le paracétamol.

Notre conseil

L’aspirine ne saurait être traitée de manière systématique non plus ! L'intérêt de la prise d'aspirine doit être décidé au cas par cas, en fonction des risques. Dans certains pays, l’aspirine est utilisée pour prévenir certains cancers comme celui du pancréas, des ovaires ou encore de l’oesophage qu’elle réduirait de près de moitié ! L’aspirine, ce n’est certes pas systématique mais demander conseil à son médecin avant, oui !

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media