Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Existe-t-il un vaccin contre le virus Ebola ?

Existe-t-il un vaccin contre le virus Ebola ?

Apparu pour la première fois en 1976 au Soudan et en République Démocratique du Congo, le virus Ebola est une maladie rare à l’issue souvent fatale. Elle se caractérise par une poussée de fièvre brutale, des maux de tête jusqu’à des vomissements et des saignements abondants. Existe-il à l’heure actuelle un vaccin contre cette maladie ? Ou à défaut un traitement pour en limiter les effets ? Allo-Médecins vous dit tout.

Vous aimez cet article ?

Qu’est-ce que l’Ebola : origine et symptômes

C’est en 1976, à Yambuku au Congo, près de la rivière Ebola que se déclare pour la première fois cette maladie nouvelle et extrêmement violente. Le virus Ebola vient des animaux et plus particulièrement des chauves-souris qui se nourrissent de fruits. Sans en mourir, la bête porteuse contamine les hommes qui la touchent ou la mangent. L'animal infecte aussi les singes, favorisant ainsi la prolifération de la maladie.

Après une incubation de deux à 21 jours, le virus d’Ebola provoque une fièvre brutale, des maux de tête, des douleurs musculaires, une conjonctivite, une faiblesse générale puis dans un deuxième temps des vomissements, des diarrhées et parfois une éruption cutanée. Le virus se répand dans le sang et paralyse le système immunitaire.

L’Ebola est d’autant plus redoutable que ces virus ne sont pas tout de suite repérés par l’organisme. Quand ce dernier réagit, il est souvent trop tard. Les virus ont créé des caillots, bloquant les organes vitaux et provoquant d’importantes hémorragies. Les malades peuvent saigner abondamment, y compris par le nez ou via leur urine.

vaccin contre le virus Ebola

Absence de traitement

Il n'existe aucun traitement ni vaccin spécifique pour la fièvre hémorragique à virus Ébola. Seuls les symptômes peuvent être traités. En premier lieu, les hémorragies doivent être empêchées. Pour ce faire, des transfusions sanguines et des facteurs de coagulation sont administrés au patient. La perte importante de liquide est compensée par des solutions de réhydratation, administrées par voie orale, si possible. Le traitement vise essentiellement à maintenir les fonctions des organes, en particulier, la fonction rénale. À l’heure actuelle, de nombreux chercheurs ont mis au point un traitement expérimental qui a permis de protéger les singes contre le virus mais ce traitement n’est pas encore efficace sur l’homme.

Bon à savoir

Comme souvent dans le cas de maladies infectieuses aussi graves que l’Ebola, l’une des solutions réside dans la prévention. Si vous voyagez dans une région où circule fortement le virus Ebola, lavez-vous fréquemment les mains avec une solution hydro-alcoolique et prenez soin de bien cuire les produits animaliers comme la viande ou le lait avant de les consommer. Évitez de même tout contact trop rapproché avec des personnes présentant des cas de fièvre et des animaux sauvages. 

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media