Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Existe-t-il un vaccin contre le chikungunya ?

Existe-t-il un vaccin contre le chikungunya ?

Qu’est-ce que le chikungunya ? Derrière ce nom exotique, se cache une maladie hautement infectieuse transmise par un type de moustiques, le moustique tigre, que l’on trouve entre autres, à la Réunion, à l’île Maurice, à Madagascar et aux Seychelles. Assez peu présent en France métropolitaine – quelques cas encore rares dans le sud de la France – le chikungunya provoque de fortes fièvres et des douleurs articulaires, qui peuvent persister plusieurs mois voire plusieurs années. Chez certaines personnes très fragiles, il peut même être fatal ! À l’heure actuelle, le vaccin n’existe pas encore, ce qui ne veut pas dire que les symptômes ne peuvent être soignés ni l’infection évitée…

Vous aimez cet article ?

La maladie de "l’homme courbé"

Le chikungunya est d’abord un virus, transmis par la salive des moustiques de type Aedes, que l’on appelle les moustiques tigre et que l’on trouve dans les régions tropicales. Après une phase d’incubation allant de 2 à 10 jours, la personne infectée commence à souffrir de polyarthrite aiguë fébrile, c’est-à-dire de douleurs articulaires aux poignets, chevilles et genoux en règle générale. Ce sont d’ailleurs ces souffrances articulaires qui ont donné son nom à la maladie, “chikungunya” signifiant “ce qui recourbe” en makondé, langue locale de la Tanzanie.

Dans un second temps, surviennent des éruptions cutanées mais surtout de fortes fièvres qui peuvent s’avérer mortelles. Devant la multiplication des épidémies depuis ces dix dernières années, le chikungunya est quasiment devenu un enjeu de santé publique, d’autant plus redoutable qu’aucun vaccin n’a été mis à jour.

vaccin contre le chikungunya

Un vaccin en vue ?

Depuis quelques années, de nombreux laboratoires travaillent sur un vaccin contre le chikungunya qui serait toléré par l’homme. Pour l’instant, les tests faits sur les animaux ont permis de définir quelles étaient les cellules touchées par le virus dans des formes bénignes et graves de l’infection. Ce qui en soi est un énorme progrès car cela a permis à certains chercheurs de passer à l’étape cruciale du test sur humain.

Pour l’instant, les résultats semblent prometteurs puisque le vaccin a été bien toléré et que la majorité des volontaires a développé une réponse immunitaire (production d’anticorps) dès la première injection. Dans certains cas, les volontaires testés présentaient un taux d’anticorps égal voire supérieur à celui de patients infectés par le chikungunya et qui en ont guéri. Tout cela augure d'un bon avenir pour le combat contre cette infection mais à moyen voire long terme seulement.

Nos conseils

Aucun de ces vaccins n’a été testé dans une zone d’endémie pour l’instant, ce qui doit inciter à la prudence quant à la promesse des premiers résultats. Un vaccin contre le chikungunya, ce n’est pas pour demain ! C’est pourquoi en attendant, remettez-vous en aux bonnes vieilles moustiquaires et aux produits anti-moustiques si jamais vous voyagez dans une zone à risque. Privilégiez des vêtements amples couvrant les bras et les jambes jusqu’aux chevilles et pour votre intérieur, munissez-vous d’un bandeau collant imprégné d’insecticide ou bien d’un diffuseur électrique, tous deux disponibles en pharmacie.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media