Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Y a-t-il un danger à arrêter un médicament brusquement ?

Y a-t-il un danger à arrêter un médicament brusquement ?

Un médicament est un produit qui vous a été prescrit par votre médecin généraliste ou votre spécialiste pour traiter une pathologie ou prévenir l’apparition d’une maladie. Ce produit agit en combattant la cause, c’est le cas pour un antibiotique, ou en atténuant les conséquences, comme le fait un antalgique contre la douleur. Mais que se passe-t-il vraiment si vous décidez d’arrêter le traitement avant la date prévue ?

Vous aimez cet article ?

Est-ce si grave d’arrêter un traitement de courte durée ?

Si vous ressortez de chez votre médecin avec une ordonnance, c’est que vous avez besoin d’être soigné. Le médicament prescrit n’a qu’un seul but : vous soigner et vous guérir. Pour qu’il soit le plus efficace possible, une dose et un temps déterminés ont été choisis et adaptés à votre cas. Vous vous sentez mieux et vous arrêtez avant la date… rien de bien méchant ne se passera, mais votre guérison en sera fortement compromise et vos symptômes risquent de réapparaître comme par enchantement.

Y a-t-il un syndrome de sevrage à l’arrêt ?

Lorsqu’un traitement de longue durée agissant sur le système nerveux central est mis en place avec votre médecin traitant, son arrêt doit se faire en douceur. Si vous arrêtez du jour au lendemain, il va se créer un manque, physique ou psychologique, qui peut causer des symptômes aussi gênants que ceux qui ont justifié la prescription du traitement. C’est le cas, par exemple, pour les antidépresseurs, les anxiolytiques ou encore les somnifères.

Et s’il s’agit d’un traitement préventif ?

Là encore, rien de fâcheux ne risque de vous arriver. Simplement, un médicament prescrit à titre préventif, et dont la prise est justifiée, ne peut être que bénéfique à votre santé. Par contre si vous remettez en cause le bien-fondé de ce traitement et qu’il ne vous semble pas nécessaire, rien ne vous empêche de l’arrêter. Mais avant de vous demander si vous devez l’arrêter, posez la question à votre médecin traitant s’il est bien utile de commencer à le prendre.

Bon à savoir

Les médicaments indispensables au bon fonctionnement d’un organe, tels que l’insuline pour les diabétiques ou la digitaline pour les malades du coeur, ne doivent en aucun cas être arrêtés sans avis médical. Si vous souffrez d’effets indésirables, parlez-en avec votre médecin traitant, qui, lui seul, peut décider dans ce cas de réadapter la dose et la durée du traitement médicamenteux, ou tout simplement l’arrêter.  

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media