Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Que devient le corps du donneur d'organes ?

Que devient le corps du donneur d'organes ?

Le don d’organes permet de sauver la vie et/ou la qualité de vie de nombreux malades. Les organes peuvent être prélevés du vivant ou après la mort du donneur. Dans ce dernier cas, se pose la question du devenir du corps. 

Vous aimez cet article ?

Comment devient-on donneur ?

Si vous souhaitez que vos organes et tissus soient prélevés après votre mort, il n’existe pas de formalisme particulier. La carte de donneur n’ayant pas de valeur légale, elle est informative, une simple trace formelle de votre volonté. Néanmoins, il vous revient d’informer avant tout vos proches qui confirmeront aux équipes médicales votre souhait. De plus, il n’y a pas d’âge pour donner ses organes.

Si vous ne voulez pas être donneur, il est possible de vous inscrire sur le Registre national du refus pour formaliser votre opposition à tout prélèvement. Il est possible de vous y inscrire dès l’âge de 13 ans, en remplissant un formulaire avec les éléments d’identification demandés. Prenez contact dans tous les cas avec une association agréée.

chirurgie greffe

Quelles sont les règles directrices ?

La greffe répond à un régime juridique strict, le consentement, la gratuité, qui empêche les dérives de la marchandisation du corps humain et enfin, l’anonymat entre donneur et receveur pour prendre de la distance entre le patient et le greffon. Néanmoins, dans le cas du don du vivant, la volonté du donneur est plus forte.

Le prélèvement et après ?

La question du devenir du corps ne se pose que dans les cas de prélèvements post-mortem. Le prélèvement d’organes est un acte chirurgical réalisé en bloc opératoire suivant toutes les procédures standards et dans le respect du corps du défunt. Toutes les incisions sont refermées et pansées, les cornées, si elles sont prélevées, sont remplacées par des lentilles transparentes. Le corps est ensuite habillé, pour être rendu à la famille pour les obsèques.

Ce point diffère de la procédure, du don du corps à la science. Ce type de don est payant pour le donateur. Les restes dans ce cas peuvent faire l’objet d’une inhumation ou d’une crémation, certains centres acceptent la restitution des cendres à la famille.

Ainsi, aucune cicatrice n’est visible, aucuns frais ne doivent être supportés pour cette opération par la famille. Tous les soins sont réalisés avec le maximum de diligence comme pour un vivant. Les frais de restauration et de conservation sont à la charge de l’établissement qui effectue le prélèvement. 

Bon à savoir

Contrairement au don du corps à la science, le corps du donneur est restitué à la famille après avoir refermé et pansé toutes les incisions. Il est entretenu et aucune trace n’est visible. Aucune charge ne doit être supportée par la famille.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media