Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
En quoi consiste le don d'organes ?

En quoi consiste le don d'organes ?

Vivre sa vie sans se soucier du lendemain est facile. Pourtant, il faut parfois envisager le pire en fonction du meilleur. Le don d’organes est une démarche à la fois simple et complexe, elle vous demande de prendre le temps de penser. Pour ne plus vous sentir submergé par l’importance de ce geste, Allo-Médecins répond à toutes vos questions…

Vous aimez cet article ?

Le don d’organes, la vie après la mort

Le don d’organes est, sur le papier, une démarche très simple. Il s’agit de décider en amont si vous souhaitez donner un ou plusieurs organes à une personne malade (ou plusieurs), en attente de greffe. Une fois la démarche faite, c’est-à-dire vous munir d’une carte de donneur d’organes, vous êtes officiellement disponible.

Plus crûment, si jamais il vous arrive malheur, après votre mort, les médecins sont autorisés à prélever vos organes. Une fois cela fait, ils sont maintenus en vie et pris en charge pour le transfert. Quand le prélèvement est terminé, le corps est restitué, intact, à votre famille, avec le plus grand soin.

Dans le cas où vous refuseriez catégoriquement le don d’organes après votre mort, il est impératif de vous inscrire sur le registre national des refus, contactez pour cela l’agence de la biomédecine. En effet, disposer d’une carte de donneur n’est pas obligatoire puisque la loi Caillavet de 1976 établit "le consentement présumé" des personnes. Néanmoins, la famille est toujours consultée.

Être donneur d’organes, c’est penser aux vivants

Pour beaucoup, le don d’organes semble être une démarche difficile, pourtant, il s’agit d’un geste très simple. L’altération du corps ne se fait qu’en vertu du bonheur d’autrui. Il faut penser à cette autre personne, malade, qui attend que sa vie soit sauvée. Le don d’organes doit être voulu pour que son receveur vive sa transplantation sans la culpabilité d’attendre la mort d’un autre.

Le don d’organes est aussi possible de votre vivant, pour :

  • les reins,
  • la tête fémorale,
  • une partie de votre lobe hépatique,
  • la peau,
  • un poumon
  • le foie.

La seule condition est d’avoir un lien familial avec le receveur et une parfaite compatibilité sanguine.

Être donneur d’organes n’est pas la même chose que léguer votre corps à la science après votre mort. Cette démarche, tout à fait honorable elle aussi, consiste à faire don de la totalité de votre corps pour la recherche scientifique. Il n’est donc pas restitué à votre famille.

chirurgien don d'organes

Bon à savoir

Vous pouvez donner vos organes à tout âge, il n’y a pas de limite (un mineur doit avoir l’autorisation parentale ou celle du tuteur légal). C’est en cela qu’il est très important de vous munir de votre carte de donneur très vite. La vie réserve bien des surprises. La seule condition sine qua non d’un don d’organes est la qualité des organes prélevés.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media