Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Y a-t-il une limite d'âge pour un don d'organes ?

Y a-t-il une limite d'âge pour un don d'organes ?

Le don d’organes, malgré un réveil des consciences très récent, est encore un sujet méconnu en France, souffrant parfois d’une grave désinformation. Il est donc souvent périlleux pour vous d’entreprendre cette démarche sans en connaître tous les détails, comme par exemple l’âge ou les conditions pour être donneur. Allo-Médecins vous explique tout…

Vous aimez cet article ?

Qu’est-ce que le don d’organes ?

Le don d’organes est une démarche très personnelle consistant à vouloir octroyer vos organes après votre mort afin qu’ils soient transplantés sur une ou plusieurs personnes malades et dans le besoin d’une greffe.

En France, il existe ce que l’on appelle le consentement présumé. Cette loi stipule que sans inscription sur les listes de refus de la biomédecine, le prélèvement d’organes en cas de décès est présumé accordé. Bien sûr, l'équipe médicale prenant en charge le défunt discute avec la famille et demande son consentement.

Même si vous vous équipez d’une carte de donneur d’organes (ce qui légalement, n’a pas de véritable valeur), il faut absolument parler de votre choix à votre famille et votre entourage, afin qu’ils se fassent à cette idée.

Y a-t-il une limite d’âge pour donner vos organes ?

Il n’y a aucune limite d’âge pour être donneur. La seule condition sine qua non au don est l’état de vos organes. Bien sûr, cela limite les possibilités, par exemple en cas de maladie il faut que le médecin vérifie l’état des organes concernés.

Le prélèvement d’organes peut être possible chez un enfant, si les parents donnent leur autorisation et peut permettre de sauver la vie d’un ou plusieurs enfants souffrants. Pour une personne âgée, le coeur est difficilement transplantable, mais le foie est quant à lui, majoritairement prélevé sur des personnes de plus de soixante ans, par exemple. Tout dépend donc de l’état de l'organe.

Toute personne décédant à la suite d’une mort encéphalique (soit au niveau du cerveau) peut être donneur potentiel. En effet, la qualité des organes et donc du greffon, dépend presque entièrement des causes de la mort et bien sûr, de l’état physique du donneur.

don d'organes transplantation

Bon à savoir

Il faut savoir que le don d’organes n’est pas toujours possible et ne fait souvent suite qu’à certains types de décès : AVC (accidents vasculaires-cérébraux) ou traumatismes crâniens. Ces deux possibilités représentent seulement 1 % des décès en structure hospitalière. Il faut savoir qu’en France, 94 % des greffes viennent de prélèvements sur personnes décédées et permettent chaque année de sauver de nombreuses vies.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media