Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Comment se manifeste le choc anaphylactique ?

Comment se manifeste le choc anaphylactique ?

Comme son nom l’indique, le choc anaphylactique indique une défaillance circulatoire majeure (choc) due à une allergie aiguë (anaphylaxie). Il s’agit en fait d’une réaction allergique immédiate provoquée par des aliments comme les fruits de mer ou encore certains antibiotiques ou certains produits médicaux utilisés pour les anesthésies locales et générales

Vous aimez cet article ?

Qu'est-ce que le choc anaphylactique ?

Comme toute réaction allergique, le choc anaphylactique se déclare lors de la rencontre entre le système immunitaire et un allergène comme le pollen ou certains aliments (l'arachide par exemple). L’immédiateté et la rapidité de la réaction s’expliquent par le fait que l’allergène n’en est pas à sa première tentative de pénétration de l’organisme. En effet, ses premières tentatives ont sensibilisé votre système immunitaire qui a apporté les anticorps nécessaires et donc sensibilisé l’organisme mais à force, elles font "déborder le vase" de votre système de défense qui apporte une réponse disproportionnée.

Lors d’un tel choc, le corps libère une quantité importante d’histamine dont le premier rôle est de dilater les vaisseaux. En soi, cette dilatation n’est pas un danger ; elle est même nécessaire (on la retrouve dans la transpiration qui permet à l’organisme d’évacuer son trop-plein de chaleur par exemple). Par contre, lorsqu’elle dépasse certaines limites, cette dilatation aboutit à un stockage passif du sang dans le circuit vasculaire au détriment des organes (le coeur en tête), qui ne voient plus arriver leur ration habituelle d’oxygène. Le coeur pompe dans le vide et la tension artérielle ne suit pas. C’est l’état de choc.

Symptômes

Les symptômes d’un choc anaphylactique peuvent varier d’une personne à l’autre et regroupent l'ensemble des symptômes en lien avec un défaut d'oxygène au niveau des tissus : tachycardie, hypotension, pâleur cutanée, froideur et cyanose des extrémités, confusion voire coma. On observe en premier lieu des signes cutanés comme de l’urticaire, des démangeaisons ou des oedèmes au niveau des yeux et des lèvres ; des signes respiratoires : toux, éternuements, difficultés à respirer, dyspnée, crise d'asthme et des signes digestifs comme des douleurs abdominales, nausées, vomissements et diarrhées. La personne touchée présente des signes de très forte fatigue, de faiblesse et présente un teint très pâle.

Notre conseil

Que faire ? Appelez les urgences et allongez la personne malade sur le dos avec les jambes surélevées. Si elle est inconsciente, placez-la en position latérale de sécurité. Le médecin procède alors à des injections d’adrénaline pour soutenir l’effort cardiaque, d'un antihistaminique pour enrayer l’allergie et de cortisone qui joue sur les deux tableaux (la circulation et l’allergie).
 

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media