Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Puis-je boire de l'alcool pendant ma grossesse ?

Puis-je boire de l'alcool pendant ma grossesse ?

L’arrivée prochaine d’un bébé est le plus souvent source de joie et d’enthousiasme pour un couple. Pour que la grossesse se déroule le mieux possible, plusieurs règles hygiéno-diététiques doivent être respectées, notamment concernant la consommation d’alcool. Voyons ensemble les recommandations des professionnels.

Vous aimez cet article ?

La consommation d’alcool lors de la grossesse peut-elle être dangereuse ?

Lors de votre grossesse, votre enfant est directement exposé aux substances que vous absorbez. C’est pour cela que les médecins recommandent de bannir de manière encore plus absolue qu’à l’accoutumée toute absorption de toxines, par exemple issues du tabac ou de drogues. Bien que considéré comme un aliment, l’alcool est également soumis à des recommandations strictes.

L’alcool est une petite molécule qui, une fois ingérée, passe rapidement dans votre sang et produit ses effets si caractéristiques. Mais elle peut également facilement traverser le placenta, zone d’échange entre votre sang et celui de votre bébé, permettant de l’oxygéner et de le nourrir durant ses 9 mois de développement. Ainsi, lorsque vous consommez de l’alcool, votre bébé y est également exposé.

Le problème de cette exposition alcoolique est due aux effets sur le développement du foetus, pouvant provoquer diverses malformations, principalement du système nerveux (les médecins parlent d’effet tératogène, c'est-à-dire qui provoque des malformations). Ainsi, on estime qu’en France environ un enfant sur 100 présente des malformations dues à l’alcool, et qu’un bébé sur 1000 serait atteint d’une forme grave appelée "syndrome d’alcoolisation foetale".

Qu’est-ce que le syndrome d’alcoolisation foetale ?

Dû à une exposition importante du foetus à l’alcool, ce syndrome s’exprime selon 3 axes : anomalies de la face, retard de croissance et anomalies du système nerveux.

Les troubles nerveux sont particulièrement problématiques. Ils s’expriment notamment par un retard mental, avec perte de points de QI, qui semble d’autant plus intense que la prise d’alcool par la mère est importante. Peuvent également exister des troubles du comportement, tels que des difficultés d’attention ou une hyperactivité.

Dans les alcoolisations les plus intenses, il est parfois possible d’observer chez le nouveau-né un syndrome de sevrage, conséquence de la section du cordon qui va provoquer un arrêt brutal de l’apport d’alcool chez le nouveau-né. Ce sevrage rapide peut alors occasionner tremblements, troubles du sommeil, diarrhées et troubles de l’humeur.

boire pendant grossesse

Bon à savoir

Plusieurs experts estiment que la prise d’alcool lors de la grossesse est encore plus dangereuse que l’absorption de drogues telles que l’héroïne. Pourtant, près d’un quart des femmes enceintes continuent à boire durant ces neufs mois cruciaux. Pour protéger votre bébé, la règle est donc simple : zéro alcool pendant toute la durée de la grossesse ! En cas de difficultés d’abstinence, n’hésitez pas à demander conseil à votre sage-femme ou à votre gynécologue.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media