Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
L'IVG peut-elle rendre stérile ?

L'IVG peut-elle rendre stérile ?

Vous avez subi une interruption volontaire  de grossesse (IVG) il y a quelque temps et vous voulez maintenant être enceinte ? Vous êtes inquiète, forcément, car on dit autour de vous que cette pratique peut apporter des complications comme la stérilité. Est-ce fondé ? Pourrez-vous avoir un bébé ensuite sans difficulté ? Allo-Médecins vous en dit davantage sur l'IVG et la fertilité.

Vous aimez cet article ?

Comment se déroule un avortement ?

De nos jours, le taux de risques de stérilité suite à des IVG correctes reste infime, mais il existe toujours.

  • Pour un avortement médicamenteux, le blocage des récepteurs de la progestérone est temporaire et réversible. Il n’existe ni de retentissement sur le cycle menstruel suivant, ni sur la fertilité ultérieure. Il peut toutefois exister un risque d'infection qui peut provoquer dans les cas les plus graves une stérilité si le contenu utérin (embryon, etc.) n'est pas expulsé totalement. Mais, lorsque cela arrive, le médecin pratique un curetage pour vider ce qu'il reste.
  • Pour un avortement par aspiration, il y a quelques années, l'outil que les médecins utilisaient pouvait parfois provoquer des complications comme des lésions utérines qui avaient des risques d'aboutir à une stérilité. Les femmes qui se faisaient avorter étaient plus susceptibles d'avoir des grossesses extra-utérines, des problèmes de stérilité, de nécessiter une hystérectomie, de faire des fausses couches ou des accouchements prématurés, que les femmes qui n'avaient pas subi d'avortement. Mais aujourd'hui, les professionnels utilisent des canules plus sûres qui réduisent les risques.

grossesse et IVG

Quels sont les risques de l'IVG ?

Les principales difficultés liées à l'avortement qui se produisent dans la semaine suivant l'intervention peuvent être :

  • les hémorragies ;
  • les infections ;
  • les embolies ;
  • les complications liées à l'anesthésie ;
  • les complications liées aux grossesses extra utérines qui n'auraient pas été diagnostiquées.

L'IVG induit également une augmentation du risque de cancers (sein, col de l'utérus, etc.).

Les décès restent néanmoins exceptionnels.

IVG : des risques de stérilité plus élevés chez les adolescentes

Les jeunes filles qui ont avorté rencontrent davantage de risques de complications immédiates et de risques de stérilité à long terme par rapport aux adolescentes ayant mené leur grossesse à terme.

Ainsi il y a un risque plus élevé de maladie inflammatoire pelvienne (MIP) et un risque d'endométrite 2,5 fois plus élevé. Ces complications augmentent les risques :

  • de stérilité ;
  • d'hystérectomie ;
  • de grossesses extra utérines ;
  • d'autres complications sérieuses.

Notre conseil

N'hésitez pas à demander plus d'informations à votre médecin traitant, à votre gynécologue ou au personnel hospitalier concernant l'IVG et le risque de stérilité.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media