Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro

Thèmes abordés

Que faire en cas de rupture de la poche des eaux ?

Que faire en cas de rupture de la poche des eaux ?

La majorité des futures mamans perdent les eaux au cours de l’accouchement. Néanmoins, chez certaines femmes enceintes, la fissure voire la rupture de la poche des eaux peut survenir pendant la grossesse. Difficile à identifier, cette rupture de la poche des eaux s’accompagne, dans les heures qui suivent, de contractions et d'une dilatation du col. Mais quelquefois, l’accouchement peut encore se faire attendre, un ou deux jours, voire plus...

Vous aimez cet article ?

Rupture totale ou fissuration de la poche des eaux : de multiples facteurs

Chez 5 à 10 % des femmes enceintes, la poche des eaux se rompt avant le travail. Le plus souvent, le déchirement des membranes amniotiques qui constituent la poche des eaux est dû à une infection urinaire ou cervico-vaginale. Les carences en fer et vitamine C, de même que la consommation de tabac ou de drogues peuvent jouer un rôle dans le déchirement ou la fissuration. D’autres facteurs peuvent agir chez certaines futures mamans comme des antécédents d’accouchements prématurés ou, pour celles qui connaissent des soucis au niveau du col de l’utérus, des problèmes de positionnement du placenta.

Des risques pour la maman et l’enfant à naître

En cas de fissure – c’est-à-dire lorsque le liquide amniotique s’écoule goutte à goutte – il y a un risque réel d’infection pour le bébé ; à quoi s’ajoutent d’autres complications pour le nouveau-né : prématurité, détresse respiratoire ou encore la descente du cordon avant le bébé. Pour la maman, on observe souvent des risques accrus de césarienne et d’infection utérine.

Un signe de l’imminence de l’accouchement

C’est pourquoi il est très important que vous vous rendiez à la maternité au moindre doute car souvent, la rupture de la poche des eaux est difficile à identifier par la femme enceinte elle-même. En effet, le liquide amniotique peut être confondu avec une perte d’urine ou un écoulement vaginal, très fréquents durant la grossesse, même s’il se démarque par sa texture fluide, son aspect incolore, transparent et inodore. En cas de doute, n’hésitez pas à en parler à une sage-femme. Elle procédera à un examen clinique pour déceler la présence de liquide amniotique dans le vagin à l’aide d’un spéculum. Si la perte des eaux est flagrante, rendez-vous à la maternité : les contractions risquent de débuter dans quelques heures. Si rien ne se passe au bout de 12 heures, le gynécologue-obstétricien peut décider de déclencher l’accouchement afin d’éviter tout risque d’infection à l’enfant.

accouchement perte des eaux

Notre conseil

Rassurez-vous, détectée à terme, la rupture de la poche des eaux peut être totalement prise en charge et s’avère sans danger pour le nouveau-né ! Pour plus de sécurité, n’hésitez pas à consulter votre sage-femme ou bien à vous rendre à la maternité pour des bilans infectieux réguliers.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media