Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
L'asociabilité est-elle une maladie ?

L'asociabilité est-elle une maladie ?

"L'homme est un être sociable ; la nature l'a fait pour vivre avec ses semblables", écrivait Aristote. Et pour cause, l'homme n'est pas fait pour vivre seul mais pour interagir avec les autres. Si cela peut paraître évident à bon nombre d'entre nous, certains peuvent se sentir associables et éprouvent des difficultés à vivre en société.

Vous aimez cet article ?

L'asociabilité n'est pas une maladie

La définition même de l'asociabilité signifie être dans l'incapacité de vivre en société ou en tout cas, de s'adapter à la vie en société. L'asociabilité ne relève donc pas du domaine médical et n'est pas considérée comme une maladie. Ce comportement est en fait en lien avec certains traits de caractère qui sont communs aux personnes qui se sentent asociables. Souvent, il s'agit d'individus timides, se sentant mal à l'aise en société, qui évitent le contact avec les autres et ressentent des difficultés à tisser des liens, développer des relations.

Si l'asociabilité n'est pas une maladie, elle peut en revanche devenir un vrai handicap lorsqu'elle est poussée à l'extrême. L'homme a besoin de se confronter aux autres, de socialiser pour trouver un équilibre. C'est pourquoi les personnes dites asociables peuvent néanmoins trouver des solutions à leur problème. Si vous souffrez d'asociabilité, certaines démarches peuvent vous aider à interagir avec les autres comme intégrer un club de sport, pratiquer des activités en groupe, etc. Si votre malaise est profond, sachez aussi qu'un thérapeute ou un psychologue est une solution pour vaincre votre asociabilité.

En revanche, un autre comportement appelé "antisocial" est, lui, considéré comme une maladie, qu'il ne faut pas confondre avec l'asociabilité.

Le comportement antisocial : une vraie maladie

À la différence de l'asociabilité, le comportement antisocial est une pathologie, un trouble de la personnalité qui relève du champ des maladies mentales. Cette maladie est bien plus grave qu'un comportement asocial car elle peut se révéler dangereuse pour le malade lui-même mais également pour les autres.

Ce trouble du comportement touche aussi bien les adultes que les adolescents et se définit comme une indifférence vis-à-vis des normes sociales, des droits d'autrui, des émotions et des codes culturels. En général, une personnalité antisociale est très impulsive et ne se soucie guère des conséquences de ses actes sur les autres. Cette pathologie touche plus souvent les hommes que les femmes et on parle aussi souvent de sociopathie.

Les personnes atteintes de cette maladie adoptent bien souvent un comportement agressif entraînant la violation des règles et des normes sociales sans éprouver de sentiment de culpabilité. C'est une pathologie peu diagnostiquée car les individus qui en souffrent consultent rarement un professionnel, comme un psychiatre, alors qu'elle peut se soigner grâce à une psychothérapie notamment.

comportement antisocial

Bon à savoir

Selon une étude américaine, publiée dans la revue American Journal of Public Health, avoir une vie sociale bien remplie profiterait aux capacités du cerveau, notamment au maintien de la mémoire des personnes âgées. Les chercheurs ont fait le lien entre les activités sociales et la préservation des fonctions cognitives, ce qui signifie qu'avoir une vie sociale active retarderait les inconvénients du vieillissement. 

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media