Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
J'ai un problème avec l'alcool, un psychologue peut-il m'aider ?

J'ai un problème avec l'alcool, un psychologue peut-il m'aider ?

En France, de nos jours, de nombreuses campagnes publicitaires soulignent l’importance des problèmes que peut entraîner la consommation modérée ou importante d’alcool. Un suivi – ou soutien – psychologique peut offrir une aide à ceux d’entre vous qui ressentent la nécessité d’arrêter la consommation mais qui ne parviennent pas à le faire seul. Nous allons voir ici en quoi un psychologue peut vous aider à surmonter ce problème.

Vous aimez cet article ?

À quel moment parler de "problème avec l’alcool" ?

Aimer l’alcool ne signifie pas toujours que vous êtes soumis à une dépendance envers cette substance. En effet, il existe différents types d’alcoolisme dont le premier, celui qui se nomme "l’alcoolite", n’est pas nocif pour vous ni pour votre entourage : il concerne principalement la population qui boit en société et qui apprécie les effets modérés de l’alcool sur l’organisme.

Le problème d’alcoolisme se déclare au moment où vous ressentez de la culpabilité lorsque vous buvez. Les spécialistes parlent alors de névrose alcoolique, elle se remarque par le fait que vous consommez pour échapper à vos angoisses, votre stress ou à un malaise. La plus grave forme d’alcoolisme, quant à elle, est appelée la somacoolose et désigne une minorité de la population alcoolique, lorsque vous en êtes atteint, vous ressentez le besoin violent de consommer une grande quantité d’alcool, allant jusqu’à l’eau de cologne ou l’alcool à désinfecter.

Dans ces deux derniers cas, il est important de débuter un sevrage afin de remonter la pente. Le risque d’hospitalisation augmente suivant le niveau de votre dépendance à l’alcool. Pour s’en soigner, plusieurs méthodes existent, un suivi psychologique peut vous aider à surmonter votre problème.

Rôle du psychologue dans la lutte contre l'alcoolisme

Votre sevrage commence au moment où vous prenez conscience que vous avez un problème avec l’alcool. Le plus important, lorsque vous devez arrêter, c’est de vous sentir soutenu, notamment par votre entourage ainsi que par les différents services médicaux que vous consultez, qu’il s’agisse de votre médecin ou de l’hôpital.

Les groupes de soutien sont un excellent moyen pour vous de vous séparer de cette dépendance : en partageant votre expérience et en écoutant celle des autres personnes en difficulté, vous pouvez trouver la motivation nécessaire pour arrêter. Cependant, l’alcoolisme cache souvent un problème psychologique qui peut être grave, il peut s’agir d’une détresse, d’une souffrance intérieure voire de troubles plus dangereux pour votre santé, dans ce cas, un suivi thérapeutique peut vous aider à surmonter ces épreuves en vous offrant un soutien et les moyens de supporter vos problèmes sans vous diriger tout de suite vers l’alcool, d’autant plus que les rechutes, souvent inévitables, peuvent être difficiles à surmonter.

alcoolisme

Bon à savoir

Si vous ne souffrez pas d’alcoolisme mais qu’une personne proche de vous en est victime, sachez qu’il est aussi important pour l’entourage que pour l’individu malade de consulter un psychologue en cas de besoin. Des groupes de soutien existent pour celles et ceux qui accompagnent un proche dans cette lutte.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media