Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Un enfant surdoué nécessite-t-il des soins particuliers ?

Un enfant surdoué nécessite-t-il des soins particuliers ?

Un nombre croissant d’enfants surdoués présents dans les différents services publics en France (Centres Médico-Psychologiques, C.M.P.P., etc.) sont adressés pour échec scolaire, troubles du comportement, ou encore affects dépressifs, et chez lesquels est découvert un haut potentiel intellectuel. Ces enfants représenteraient 1,25 % des élèves. Leurs profils sont divers et en cas de difficulté, il est important de savoir les détecter pour les prendre en charge et savoir comment leur apporter des parcours de vie et scolaires adaptés.

Vous aimez cet article ?

Un langage et des interrogations précoces

Une majorité d’enfants intellectuellement précoces, débute le langage assez tôt et parle plutôt bien. Pour ceux qui parlent tard, on constate qu’ils parlent tout de suite parfaitement, un peu comme s’ils avaient attendu de bien maîtriser le langage avant de se lancer. Ce sont aussi des enfants qui ont beaucoup d’interrogations qui ne sont pas forcément liées à leur âge. Un thème récurrent chez l’enfant précoce est la notion de la mort. Il comprend très tôt, largement avant ses 6 ans, l’irréversibilité de la mort et pose des questions même si vous n’avez jamais évoqué ce thème. Il peut vous épuiser avec ses questions d’ordre philosophique, il est capable de vous demander l’intérêt de la vie, le fonctionnement de l’univers, l’existence ou non de Dieu. Les enfants précoces posent des questions pointues sur des sujets qui les passionnent. Si l'enfant se prend d’intérêt pour un thème particulier, que ce soit la mythologie ou les dinosaures, il est capable de l’étudier de façon approfondie et de le maîtriser parfaitement. Son sens de l’humour est également très développé et ce, très tôt.

Un rythme scolaire adapté dans certains cas

De nombreux élèves intellectuellement précoces poursuivent une scolarité sans problème et sans avoir été détectés. Aucune mesure n'est alors nécessaire et ils poursuivent une scolarité normale en milieu scolaire ordinaire. Pour d'autres, des difficultés comportementales (phobies scolaires, difficultés d'intégration à la classe) ou d'apprentissage peuvent se manifester dès l'école maternelle. La précocité intellectuelle de l'élève est alors mise en évidence par des examens. la précocité intellectuelle renvoie à un décalage entre le rythme du développement mental de l’enfant et le rythme proposé dans le cursus scolaire classique correspondant à l’âge chronologique. Le terme de précocité intellectuelle est largement employé dans le milieu scolaire et répond à une logique de "saut de classe", solution qui peut soulager l’enfant mais qui n’est pas pleinement satisfaisante. En effet, si le terme "précocité intellectuelle" rend bien compte de l’avance du développement cognitif de l’enfant, il ne prend pas en considération ce qui se joue également sur le plan de son développement affectif. Enfin, et cela sera notre dernier argument pour ne pas adopter le terme de "précocité", comment parler d’un adolescent, d’un jeune adulte ou d’un adulte de 50 ans qui présente un haut potentiel intellectuel ? Le terme de "précocité intellectuelle" ne paraît alors plus adapté…

enfants dans une classe

Un diagnostic préalable pour un parcours adapté

Des classes spécifiques existent pour accueillir les jeunes dits "surdoués". Ces derniers présentent souvent des aptitudes fortes dans les activités intellectuelles mais des manques dans d’autres domaines. Pour avoir accès à ces classes spécifiques, il faut avoir consulté un psychologue scolaire. Ce dernier est habilité à proposer des tests à l’enfant, afin de le déclarer intellectuellement précoce ou non. Une fois le diagnostic posé, un parcours adapté peut être défini en accord entre la famille, les enseignants et le psychologue scolaire. Peuvent être proposés, selon le cas un enrichissement et un approfondissement des matières où l’élève excelle, une accélération du parcours scolaire (l’enfant saute une classe, voire deux) et la mise en place de dispositifs adaptés. Un PPRE (programme personnalisé de réussite éducative) peut être mis en place si l’élève a des difficultés importantes.

Notre conseil

Il y a un autre point sur lequel il vous faut être vigilant. Ces enfants ont souvent une émotivité hors du commun. Ils sont très sensibles à l’injustice et intègrent très jeunes la notion de l’inégalité. N’abusez donc pas du terme surdoué qui ferait référence à un excès voire un handicap ! Ils sont aussi très empathiques : très tôt, ils détectent et comprennent la souffrance des autres, là où d’autres passeraient sans s’arrêter. Comme ce sont des enfants, ils n’ont pas les armes nécessaires pour y faire face, ce qui donne parfois malheureusement lieu à des angoisses difficiles à maîtriser.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media