Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Pourquoi un enfant en bas-âge peut-il privilégier l'un des deux parents ?

Pourquoi un enfant en bas-âge peut-il privilégier l'un des deux parents ?

Un enfant qui pleure plus en présence d’un des deux parents, ou qui au contraire est plus expressif avec l’autre : ces signes peuvent rapidement être interprétés par l’un des parents comme le signe d’une préférence de l’enfant pour l’un des deux. Mais est-ce une impression, ou arrive-t-il réellement qu’un enfant en bas âge préfère l’un de ses parents ? Quelle en est alors la raison ? Allo-Médecins vous répond.

Vous aimez cet article ?

Est-il normal qu’un jeune enfant privilégie l’un de ses parents ?

Au cours du développement psychique de l’enfant, apparaît vers 3 ans le fameux complexe d’Oedipe, phénomène issu de la psychanalyse et tirant son nom du héros de la mythologie grecque qui tua son père et épousa sa mère. Au cours du développement de l’enfant, celui-ci va alors momentanément développer une relation particulière avec le parent du sexe opposé. Peuvent aussi s’y associer un rejet du parent du même sexe, avec la volonté de "prendre sa place". Cette phase, typiquement associée à la prise de conscience de la différence entre les sexes, peut être plus ou moins marquée. Elle peut notamment se poursuivre par la persistance d’une rivalité mère-fille.

Enfin, selon le mode d’éducation proposé par le couple, une préférence peut par exemple s’établir pour le parent le plus permissif au détriment de celui incarnant l’autorité et les interdits. Cette situation se rencontre plus volontiers dans les couples très dissymétriques.

Comment réagir face à la préférence affichée pour l’un des parents ?

Les manifestations du complexes d’Oedipe sont bien connues et ne nécessitent pas de s’inquiéter. Il convient de ne pas gronder l’enfant et de ne pas l’accabler : n’oubliez pas qu’il s’agit d’un développement normal ! La situation est généralement plus difficile à vivre pour les mères, car les pères imaginent généralement qu’ils ne pourront jamais rattraper le relationnel qu’a eu la maman avec l’enfant au cours de la grossesse

Si l’enfant manifeste des comportements déplacés tels que des tentatives d’embrassades sur la bouche, des recherches de contact avec les seins et les fesses de la maman, ou encore des projets de mariage avec l’un de ses parents, il est alors nécessaire de prendre le temps de bien expliquer la situation et la nature différente de l’amour existant entre deux parents et entre parents et enfant.

père et fille

Bon à savoir

Une relation asymétrique avec l’un des parents peut être une source de tension et de jalousie dans le couple, plus fréquemment si la maman se sent lésée. Sachez donc prendre de la distance par rapport aux événements, et communiquez à deux : un rééquilibrage des rôles éducatifs pourrait rapidement arranger les choses !

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media