Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro

Thèmes abordés

Un rapport anal peut-il provoquer des lésions ?

Un rapport anal peut-il provoquer des lésions ?

Souvent apprécié pour "pimenter" une relation, le rapport anal est source de fortes sensations érotiques, dues à la grande proximité de l’anus et de l’appareil génital. Bien que ne présentant pas de dangers irrémédiables pour le corps, la sodomie doit néanmoins être pratiquée avec de nombreuses précautions pour éviter tout type de lésions anales.

Vous aimez cet article ?

La nécessité d’un rapport volontaire et concerté

Avant toute chose, il faut vous rappeler que contrairement au vagin, l’anus ne secrète aucun lubrifiant anatomique naturel sous l’effet de l’excitation sexuelle ! Ce qui veut dire que la pénétration anale ne pourra apporter réellement du plaisir que si elle est pleinement désirée par votre partenaire. En effet, une personne tendue ou craintive n’arrive pas à relâcher son anus et toute introduction lui sera parfaitement douloureuse. Et cette douleur peut s’avérer très forte et bloquer longtemps la personne sur le plan physique et psychologique. N’hésitez pas en discuter avec votre partenaire avant vos rapports.

Le rapport anal : des risques peu élevés

Les complications d’un rapport anal librement consenti sont relativement rares : il n’entraîne pratiquement jamais de problèmes de continence ou de rupture du sphincter, sauf en cas de rapport très violent et non désiré. Néanmoins, étant donné la grande friction causée par les mouvements du pénis et la moins grande élasticité et lubrification de l’anus, on observe de forts risques allant de l’apparition d’hémorroïdes à la fissure anale.

Hémorroïdes et fissure anale : les symptômes

Les hémorroïdes se caractérisent par des démangeaisons, une sensation de brûlure ou un saignement. L'émission indolore d'une petite quantité de sang rouge très vif, immédiatement après une selle, est un signe d'hémorroïde interne, car le sang ne se mélange pas aux selles. S'il ne s'agit que d'un petit saignement, ce n'est pas un gros problème. Si c'est votre premier saignement, consultez votre médecin pour qu'il vous confirme qu'il s'agit bien d'hémorroïdes. Si le saignement continue, consultez votre médecin, car la perte constante de sang peut mener à une anémie. Il arrive à l'occasion après une pénétration anale une déchirure au niveau du sphincter de l'anus que l'on nomme "une fissure". Les fissures peuvent causer de la douleur au niveau du siège, souvent augmentée lors du passage d'une selle. Certains ont même l'impression de passer des "débris de verre" lorsque la blessure est nouvelle. Cette sensation de brûlure continue pendant quelques minutes voire quelques heures après la défécation. La douleur s’accompagne souvent de rectorragies striant les selles, c’est-à-dire de sang dans les selles. Les autres symptômes qui peuvent alerter quant à la présence de lésions anales sont des démangeaisons persistantes à l’anus ou encore des spasmes musculaires au niveau du sphincter.

Comment réduire les risques ou alors les soigner ?

Bien que ces risques soient rares, ils doivent être pris au sérieux et peuvent être évités grâce à certaines précautions. Le préservatif est évidement très important et se doit d’être utilisé correctement, surtout dans le cadre d’un rapport anal qui présente le plus haut risque de contamination au VIH. Redoublez d’attention, optez pour un massage anal digital et utilisez aussi des lubrifiants à base d’eau pour faciliter la pénétration. Ils se trouvent en général au rayon préservatif des pharmacies et même des grandes surfaces. Toutefois, si la lésion est avérée et que vous observez déjà brûlures et saignements, consultez votre médecin dans les plus brefs délais ! Effectivement, parler de ces sujets avec un professionnel de santé peut paraître délicat voire gênant, mais il s’agit de votre santé. Il convient mieux de mettre votre pudeur de côté pour ne pas voir la situation empirer gravement.

couple homosexuel au lit

Notre conseil

En attendant de consulter, prenez quelques mesures simples telles que des bains de siège chauds de 10 à 20 minutes par jour, mangez régulièrement des fibres pour des selles plus molles et donc moins douloureuses et appliquez une crème comme de la gelée de pétrole au niveau de la blessure.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media