Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Faut-il parler à son bébé comme à un adulte ?

Faut-il parler à son bébé comme à un adulte ?

Pas facile de savoir comment communiquer avec son bébé, quels mots employer et comment s'y prendre. Faut-il parler très simplement à son bébé ou au contraire, lui parler comme à un adulte ? Tous les parents se sont un jour posés cette question. Selon une récente étude américaine, parler à son bébé de façon "gaga" ne lui rendrait pas service, car pour développer ses capacités intellectuelles, un bébé aurait besoin d'un vocabulaire riche et complexe.

Vous aimez cet article ?

Un vocabulaire riche pour un meilleur développement cérébral

Même si bébé ne parle pas, il existe une forme de dialogue interactif avec ses parents. Par les gestes, les sourires, le ton de la voix, un père et une mère échangent avec leur bambin. Et selon l'étude récente des chercheurs de l'Université Florida Atlantics aux États-Unis, parler à son bébé comme à un adulte serait essentiel pour son bon développement cérébral. En effet, un vocabulaire riche, complexe et de qualité permettrait au bébé d'optimiser son intellect.

Ainsi, il ne faudrait pas hésiter à parler à votre bébé en faisant des phrases plus longues, plus descriptives et en associant les mots et leur contexte. Oubliez donc les "areuh areuh", d'autant plus que l'étude a également montré que le niveau de langage des parents a un fort impact sur la réussite scolaire de l'enfant.

un père parle à son bébé

L'impact du niveau de langage sur la réussite scolaire

Les chercheurs ont fait le lien entre le niveau de langage des parents et la future réussite scolaire de leur enfant. L'étude a aussi montré que les enfants issus d'un milieu plus défavorisé seraient davantage pénalisés. Ainsi, les résultats scolaires des enfants issus d'un milieu où la parole est moins élaborée sont moins bons que ceux issus d'un milieu plus aisé.

Les scientifiques ont également établi des différences entre les systèmes cognitifs qui dirigent la sociabilité et la mémoire, mais aussi dans la partie du cerveau qui conditionne le développement de la parole. Il en résulte que les enfants d'un niveau de vie relativement élevé entendent au cours de leurs premières années des millions de mots de plus que les enfants d'un niveau de vie plus modeste. Les résultats scolaires en pâtissent alors souvent, toujours selon les chercheurs américains. Faut-il alors bannir totalement le langage très simple ? Pas forcément, car le plus important est de se mettre au niveau de l'enfant et de formuler les mots les plus adaptés même s'ils sont simples.

Bon à savoir

Ce n'est qu'à l'âge de 18 mois que les mots apparaissent chez l'enfant. Avant cela, il comprend et stocke les mots dans sa mémoire tout en les associant à des situations.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media