Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Je suis constipé depuis deux jours, dois-je consulter ?

Je suis constipé depuis deux jours, dois-je consulter ?

La constipation consiste en un retard ou une difficulté à évacuer les selles. La fréquence d’évacuation des selles varie d’une personne à l’autre, allant de 3 fois par jour à 3 fois par semaine. On peut parler de constipation lorsque les selles sont dures, sèches et difficiles à évacuer. En général, cela survient s’il y a moins de 3 selles par semaine.

Vous aimez cet article ?

Constipation : symptômes et complications éventuelles

La constipation se produit quand les selles ou produits de désassimilation se déplacent trop lentement le long du gros intestin. Les matières fécales qui restent dans l'intestin trop longtemps avant leur évacuation deviennent dures et sèches. Leur expulsion est éventuellement difficile, douloureuse et peu fréquente. Dans la majorité des cas, la constipation ne représente pas un danger. Elle ne constitue pas une affection, mais elle pourrait être un symptôme d'une affection. Beaucoup de personnes se croient constipées alors qu'elles ne le sont pas, car elles ont entendu dire qu'il n'était pas normal d'aller à la selle moins de 1 fois par jour. En fait, aussi peu que 2 fois par semaine n'est pas problématique pour autant que vous puissiez aller à la selle quand vous en ressentez le besoin.

Soyez tout de même vigilant car la constipation peut entraîner quelques complications. De grosses selles dures peuvent étirer l'anus et entraîner une déchirure de la peau. Ces fissures anales peuvent se révéler très douloureuses. Parfois, des selles vraiment très difficiles à expulser peuvent provoquer un prolapsus rectal quand une petite partie de la paroi intestinale fait saillie hors de l'anus et doit être fixée de nouveau à l'intérieur du corps. Une constipation chronique augmente le risque de diverticulose. C'est ce qui se produit lorsque de petites poches appelées diverticules se forment sous la pression chronique accrue à l'intérieur de la couche musculaire de la paroi intestinale et qu'elles deviennent le siège d'une occlusion et d'une infection. Des efforts de défécation intenses et prolongés dus à une constipation chronique pourraient causer des hémorroïdes.

Causes de la constipation

La plupart du temps, la constipation est causée par de mauvaises habitudes alimentaires, l’inactivité et le stress. De même, la présence d’hémorroïdes ou de fissures anales font que vous vous retenez d’aller à la selle. Retarder l’évacuation des selles lorsque l’envie se fait sentir pour une raison ou une autre est une autre cause fréquente de constipation. Plus elles séjournent longtemps dans le côlon, plus elles deviennent dures comme des cailloux et difficiles à évacuer. Ceci est lié au fait que le corps réabsorbe beaucoup de l’eau présente dans les selles. Retenir leur évacuation peut aussi provoquer des douleurs et des fissures anales.

Traitement contre la constipation

Avant de consulter votre médecin, adoptez une alimentation riche en fibres. Les aliments d’origine végétale - fruits, légumes, légumineuses, céréales complètes, noix et graines, algues - contiennent tous des fibres alimentaires, tandis que ceux d’origine animale n’en contiennent pas. On distingue 2 types de fibres : les fibres insolubles et les fibres solubles. Généralement, les végétaux renferment ces 2 types de fibres, les fibres insolubles étant les plus abondantes. Quelques végétaux seulement contiennent des fibres solubles en bonne quantité. La cellulose, l’hémicellulose et la lignine sont des fibres insolubles. Elles préviennent la constipation en absorbant beaucoup d’eau, ce qui augmente le volume des selles et stimule les contractions de l’intestin. La pectine, la gomme et les mucilages sont des fibres solubles. Le psyllium est un des rares végétaux à contenir essentiellement des fibres solubles. L’avoine et l’orge en contiennent aussi. Ce type de fibre aide à prévenir la constipation en absorbant l’eau et en créant un gel. Elles contribuent également à contrôler la glycémie et à abaisser le taux de cholestérol.

Les médicaments sont habituellement utilisés quand les modifications apportées à votre régime alimentaire et à votre hygiène de vie s'avèrent inefficaces. La plupart des laxatifs doivent s'employer avec modération en cas de besoin. Certains laxatifs augmentent le volume des selles et stimulent la défécation ; d’autres enduisent les matières fécales d'un lubrifiant empêchant l'absorption de l'eau par l'intestin. Les lavements et les émollients fécaux peuvent s'utiliser pour augmenter la quantité d'eau qui ramollira les selles. Ces produits sont utiles si vous ne devez pas ou si vous ne pouvez pas produire des efforts de défécation intenses et prolongés. Ce serait le cas si vous aviez des fissures anales ou un prolapsus rectal. Ces médicaments sont également susceptibles d'entraîner une dépendance, par conséquent employez-les conformément aux directions de votre professionnel de la santé.

constipation

Notre conseil

Il est généralement recommandé d’absorber 2 à 3 litres de liquide par jour, dont une bonne partie est apportée par les aliments. De façon générale, on suggère de boire 6 à 8 verres d'eau quotidiennement, entre les repas. Les eaux minérales riches en magnésium ont un effet laxatif doux et peuvent être privilégiées en cas de constipation. Pratiquez un exercice physique régulier. Marchez, pédalez, soyez actif physiquement : tout cela a une influence sur les muscles abdominaux et favorise le transit intestinal. 

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media