Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro

Thèmes abordés

Un ostéopathe fait-il systématiquement craquer les vertèbres ?

Un ostéopathe fait-il systématiquement craquer les vertèbres ?

L’ostéopathie est une pratique qui permet de soulager des troubles fonctionnels à l’aide de palpations, de manipulations des os, des muscles ainsi que des articulations, des fascias et des différents tissus composant le corps humain. Il est nécessaire de préciser que l’ostéopathe ne traitant pas que le dos n’est pas forcément amené à manipuler les vertèbres et donc à les faires craquer. Expliquons tout de même l’intérêt et le mécanisme de cette manipulation.

validé par un spécialisteArticle validé par
Dejoie Camille
Ostéopathe
Vous aimez cet article ?

Pourquoi les articulations craquent-elles souvent lors d’une manipulation par un ostéopathe ?

La manipulation que l’on appelle "cracking" ou « trust » permet de redonner à un ensemble de tissus d’une articulation un mouvement adéquat. S’il y a un « blocage » dans une zone déterminée, l'ostéopathe exerce une pression spécifique de manière à résorber ce blocage. Le bruit produit est souvent impressionnant. Ce bruit proviendrait de la décompression du gaz contenu dans le liquide articulaire provoqué par la décoaptation de l’articulation.

Ce gaz est initialement dissous. Lors de la manipulation, il passe à l’état gazeux formant une sorte de bulle dans l’articulation. Ce changement d’état provoque le craquement dont il est ici question.

Toutes les articulations, puisqu’elles possèdent du liquide articulaire, peuvent donc craquer. Même celles qui ne sont pas bloquées.

Existe-t-il des contre-indications au "cracking"?

Il peut exister des contre-indications médicales au "cracking". Il est donc très important de répondre avec beaucoup de précision au questionnaire de santé posé par l’ostéopathe lorsque vous le rencontrez et d’informer celui-ci de tout changement dans votre état de santé lors des séances suivantes. Afin de déterminer si le "cracking" est souhaitable, il est possible qu’il soit nécessaire d’effectuer des prises de sang, un scanner ou encore des radiographies.

L’ostéopathie elle-même peut dans certains cas contre-indiquer le "cracking". C’est le cas, par exemple, lors de la présence de pathologies à type d’ostéoporose, de suspicion de fracture… De plus il s’agit de préciser que la douleur due à la manipulation est la première contre indication. Certaines précautions sont aussi à prendre en cas de présence d’hernie discale, d’entorse ou d’antécédents médicaux particuliers.

Concluons en précisant que le choix du "cracking" n’est donc pas celui du patient, ni celui de l'ostéopathe, mais que c’est bien le type de dysfonctionnement et différents facteurs propres au patient qui va déterminer quelle technique ostéopathique doit être employée. Il se peut qu’il s’agisse du "cracking" ou d’une autre.

Nos conseils

Dans le cas où un patient refuse le "cracking", l’ostéopathe cherchera alors d’autres solutions à lui proposer. Il se peut cependant que celles-ci soient moins efficaces que le "cracking" initialement préconisé et, en l’occurrence, adapté au dysfonctionnement considéré. Cependant, le patient a toujours son mot à dire. N'hésitez donc pas à demander plus de précisions à votre ostéopathe concernant le "cracking".

Dejoie Camille
Cet article à été validé par :
Dejoie CamilleOstéopathe
Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media