Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Comment se préparer à une coloscopie ?

Comment se préparer à une coloscopie ?

Avant de passer une coloscopie, il est impératif de nettoyer le côlon afin que l’examen soit réalisé dans de bonnes conditions. La persistance de résidus augmente le risque de passer à côté de lésions de petite taille ou planes. Actuellement on dispose de nouvelles préparations permettant d’améliorer l’acceptabilité de l’examen.

validé par un spécialisteArticle rédigé par
Sitruk Véronique
Gastro-entérologue
Vous aimez cet article ?

Le point sur les préparations coliques actuelles

La plus ancienne est la préparation à base de polyethylène glycol (PEG). Elle nécessite la prise de 4 litres d’un soluté dilué dans de l’eau, avec de ce fait une tolérance médiocre.

Les sachets à base de phosphate de sodium associées à la prise d’une quantité de boisson librement choisie par le patient sont efficaces mais peuvent comporter des risques de déshydratation et d’atteinte rénale.

Plus récemment :

  • L’association du PEG et de la vitamine C permet de réduire la quantité de liquide de préparation de 4 litres à 2 litres.
  • Une préparation à base de comprimés de phosphate de sodium nécessite la prise de 32 cp au total accompagné de la prise de 3 litres de liquide au choix du patient (eau, thé, bouillons clairs, soda, etc.).
  • Enfin une préparation à base de picosulfate de sodium et de citrate de magnésium nécessite la prise de  2 sachets dilués dans un verre d’eau à 12 heures d’intervalle associé à une prise d’environ 3 litres de liquide au choix.

boire avant coloscopie

Comment optimiser la préparation ?

Une consultation préalable avec le gastro-entérologue est indispensable. Le choix de la préparation se fait en fonction de l’âge du patient, de ses antécédents et de l’indication de l’examen. Certaines préparations citées ci-dessus sont en effet contre indiquées chez les enfants, les patients âgés, en cas de risques de troubles ioniques ou néphrologiques et en cas de suspicion ou de maladie inflammatoire des intestins avérée.

La préparation doit être prise de façon fractionnée avec une partie la veille au soir et une partie le matin de l’examen, en tenant compte du délai de jeûne requis par les anesthésistes.

Il est conseillé de faire un régime sans résidus les 3 jours précédents la coloscopie.

Enfin, pendant la coloscopie, le gastro-entérologue dispose d’outils (lavage manuel ou à la pompe) permettant d’améliorer la visibilité ; cela s’avère parfois insuffisant voire impossible en cas de persistance de résidus solides.

Bon à savoir

La préparation à la coloscopie est capitale pour un examen fiable. On dispose maintenant de plusieurs préparations par liquide ou comprimé avec une meilleure acceptabilité que par le passé. Le choix doit être fait lors de la consultation préalable avec le gastro-entérologue.

Sitruk Véronique
Cet article à été rédigé par :
Sitruk VéroniqueGastro-entérologue
Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media