Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Quelles sont les causes d'une colique néphrétique ?

Quelles sont les causes d'une colique néphrétique ?

La colique néphrétique est une douleur lombaire violente qui irradie vers le bas de l'abdomen, le flanc puis les organes génitaux. La colique néphrétique n'est pas une maladie, elle est un symptôme lié à une tension des reins due à un obstacle urinaire. 

validé par un spécialisteArticle validé par
Alenda Olivier
Chirurgien urologue
Vous aimez cet article ?

Quels sont les symptômes ?

La douleur apparaît subitement et brutalement au niveau des lombaires puis se diffuse vers les organes génitaux. La douleur aiguë est brève (entre quelques minutes et quelques heures) mais répétée. Elle est localisée d'un seul côté (le côté du rein où le calcul s'est formé).

La colique néphrétique peut être accompagnée de nausées et/ou de vomissements, ainsi que de fortes envies d'uriner sans y parvenir.

Des frissons ou de la fièvre sont également envisageables pour les cas les plus graves et une teinte rouge des urines due à la présence de sang peut être remarquée.

Quels sont les facteurs de risques ?

La colique néphrétique est généralement causée par la présence de calculs rénaux. Ce sont des petits cristaux qui se logent dans les reins. Ces calculs, s'ils sont trop gros, ne sont pas expulsés naturellement et bouchent l'uretère. Les crises de douleurs apparaissent à chaque fois que le calcul se bloque durant son trajet, c'est pourquoi les douleurs se diffusent jusqu'aux organes génitaux.

  • Bien que les calculs soient responsables des coliques néphrétiques dans 80% des cas, ils n'en sont pas la seule et unique cause : elles peuvent être provoquées par des tumeurs.
  • Un rétrécissement cicatriciel ou inflammatoire de la voix excrétrice constitue un obstacle interne qui empêche les calculs d'être expulsés.
  • Parfois il peut s'agir d'une compression extrinsèque de l'uretère ou des cavités urinaires par une lésion organique avoisinante.

Comment traiter la crise ?

Si la crise n'est pas accompagnée de fièvre, de frissons, de douleurs insupportables et que vous n'êtes pas dans un cas de rein unique, il n'est pas nécessaire de vous faire hospitaliser mais il est plutôt conseillé d'appeler votre médecin.

L'arrêt des boissons pendant la douleur est fortement recommandé.

Le traitement associé conseillé est généralement constitué par des antalgiques à base de paracétamol ainsi que des anti-inflammatoires stéroïdiens ou non-stéroïdiens. Leur but est de réduire la quantité d'eau filtrée par le rein, et par ce biais d'atténuer la douleur. Il est possible que le médecin ou l'urologue consulté vous prescrive aussi des anti-spasmodiques.

Une fois la douleur apaisée, il est recommandé de boire abondamment afin de favoriser l'expulsion du calcul si la crise est due à celui-ci.

En cas de colique néphrétique compliquée, que l'on reconnaît aisément avec la présence de fièvre, de frissons ainsi qu'une douleur insupportable, ou pire, si vous n'avez qu'un seul rein, il est impératif de vous faire hospitaliser d'urgence en urologie ! On vous administrera des anti-inflammatoires en perfusion et on vous donnera des antalgiques plus puissants. Vous serez surveillé et traité si une complication survient.

Dans certains cas bien précis, il peut être nécessaire de procéder à un drainage des reins.

Nos conseils pour éviter de subir une colique néphrétique ?

Comme la colique néphrétique est principalement liée aux calculs, il est conseillé de lutter contre ceux-ci de la manière suivante :

  1. Buvez suffisamment d'eau tout au long de la journée.
  2. Mangez équilibré, diminuez le sel et les aliments riches en protéines.
  3. Préférez des fruits riches en potassium, principalement les fruits à coque et fruits secs ou l'avocat, ainsi que les aliments riches en calcium comme les épinards, le chou, l'oignon... mais n'en abusez pas non plus !
Alenda Olivier
Cet article à été validé par :
Alenda OlivierChirurgien urologue
Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media