Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Quel traitement est recommandé pour lutter contre une colique néphrétique ?

Quel traitement est recommandé pour lutter contre une colique néphrétique ?

La colique néphrétique est une douleur rénale, qui peut suivre la migration d'un calcul du rein vers la vessie. Il faut tout d'abord distinguer la colique néphrétique non compliquée et la colique néphrétique compliquée.

validé par un spécialisteArticle validé par
Alenda Olivier
Chirurgien urologue
Vous aimez cet article ?

La colique néphrétique non compliquée, comment la reconnaître ?

La colique néphrétique non compliquée se caractérise par une douleur unilatérale soudaine et brutale.

  • La douleur irradie petit à petit des lombaires jusqu'aux organes génitaux. Elle évolue par crises. Celles-ci se manifestent à chaque fois que le calcul bouche la voie excrétrice.
  • Elle peut être accompagnée de problèmes digestifs (tels que des nausées et des vomissements), de troubles urinaires (envies fréquentes d'uriner sans y parvenir, présence de sang dans les urines qui les colore en rouge, sensation de brûlure en urinant), ainsi qu'une certaine agitation liée à l'anxiété.

La colique néphrétique compliquée, comment la reconnaître ? 

Les formes compliquées sont rares (environ 5 à 6 % des cas de colique néphrétique). La colique néphrétique compliquée se distingue de la forme non compliquée par sa survenue dans un cas particulier tels que la grossesse, la présence d'un rein unique, la transplantation d'un rein ou encore une insuffisance rénale chronique. Elle peut également être due à un signe de gravité tel que de la fièvre, une rupture de voie excrétrice ou une oligoanurie (quantité d'urine très faible voire inexistante). 

Elle est détectable par la persistance de la douleur malgré de puissants antalgiques

Une colique néphrétique compliquée nécessite l'avis spécialisé d'un urologue. Une hospitalisation d'urgence est donc nécessaire.

Comment traiter la colique néphrétique non compliquée ?

Dans le cas d'une colique néphrétique typique (non compliquée), il est conseillé de se reposer et de stopper toute boisson durant les crises de douleur.

Le traitement associé conseillé est constitué :

  • d'antalgiques à base de paracétamol,
  • d'anti-inflammatoires stéroïdiens ou non-stéroïdiens. Leur but est de réduire la quantité d'eau filtrée par le rein, la douleur est donc moins forte,
  • d'anti-spasmodiques.

Une fois la douleur apaisée, il est recommandé de boire abondamment pour favoriser l'expulsion du calcul si la crise est due à celui-ci.

Comment traiter la colique néphrétique compliquée ?

Dans le cas d'une colique néphrétique moins typique (compliquée) avec présence de fièvre, de frissons ou encore de douleurs insupportables, il faut se faire hospitaliser d'urgence afin de se voir administrer des anti-inflammatoires en perfusion et ajouter des antalgiques plus puissants. Le patient sera alors surveillé et traité si une complication survient.

Dans certains cas, il faudra procéder également à un drainage des reins.

Alenda Olivier
Cet article à été validé par :
Alenda OlivierChirurgien urologue
Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media