Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro

Thèmes abordés

Le risque d'insuffisance rénale est-il plus grand lorsqu'on ne dispose plus que d'un rein ?

Le risque d'insuffisance rénale est-il plus grand lorsqu'on ne dispose plus que d'un rein ?

L’insuffisance rénale est une altération du fonctionnement des reins qui n’opèrent plus correctement leur fonction de filtre. L’insuffisance rénale est dite aiguë si le dysfonctionnement est transitoire et on parle d’insuffisance rénale chronique lorsque le dysfonctionnement est irréversible. Les risques augmentent-ils lorsque nous n’avons plus qu’un seul rein ?

validé par un spécialisteArticle validé par
Alenda Olivier
Chirurgien urologue
Vous aimez cet article ?

À quoi servent les reins ?

Les reins sont un organe constitué de deux entités situées dans le bas du dos. Les reins sont le filtre de l’eau et du sang du corps humain. Ils régulent la quantité d’eau nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme, aident à réguler les sels minéraux et permettent de produire des hormones qui gèrent la pression artérielle et la production de globules rouges. Lorsqu’une personne ne dispose plus que d’un rein, le rein restant grossit et assure à lui seul la fonction des deux reins. Un seul rein en bonne santé augmente considérablement sa charge de travail pour compenser la fonction du rein manquant et permet ainsi à l’organisme humain de continuer à vivre normalement.

Des donneurs en bonne santé

Pour faire don d’un de vos reins, vous êtes soumis à toute une batterie de tests pour évaluer votre pression artérielle, votre diabète, votre compatibilité avec le donneur afin d’assurer l’excellent état de santé de vos reins. Si les médecins acceptent la greffe, c’est que vos reins ne présentent que très peu (voire aucun) risque des facteurs favorisant l’insuffisance rénale (comme le diabète, l’hypertension artérielle ou encore des antécédents familiaux d’insuffisance rénale). Le fait même d’être accepté en tant que donneur témoigne de reins en parfait état, donc moins sujets à des troubles comme l’insuffisance rénale.

Vivre avec un seul rein

Lorsque l’on vit avec un seul rein, il est recommandé, comme toute personne en bonne santé, d’avoir une vie saine. Suite à un accident ou une greffe, on remarque une amélioration de l’état de santé des individus par un régime plus équilibré, un arrêt ou une diminution du tabac, une activité physique régulière, qui sont autant de facteurs réduisant l’insuffisance rénale. Les personnes ne vivant qu'avec un seul rein sont plus régulièrement suivies par l'urologue ou le néphrologue, et si une insuffisance rénale apparaît, ces médecins spécialistes de la question la repèrent rapidement.

Suite à une étude réalisée par le CHU de Nancy, seulement 11 personnes sur les 501 interrogées se sont déclarées souffrant d’insuffisance rénale, soit environ 2 % des 501 personnes interrogées ne vivant qu'avec un seul rein. Ces statistiques sont les mêmes que le risque d’avoir une insuffisance rénale avec ses deux reins.

Ce qu'il faut savoir

Certaines personnes naissent avec un seul rein, et dans bien des cas, ces personnes ne s'aperçoivent jamais qu’elles n’en possèdent qu’un seul. À long terme, les risques de développer une insuffisance rénale pour les personnes vivant avec un seul rein, sont équivalents à ceux de la population générale.

Alenda Olivier
Cet article à été validé par :
Alenda OlivierChirurgien urologue
Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media