Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Comment se déroule la pose d'un sphincter artificiel ?

Comment se déroule la pose d'un sphincter artificiel ?

Un sphincter artificiel est une prothèse permettant de stopper les fuites urinaires abondantes. Les personnes ayant recours à cette chirurgie sont principalement âgées de plus de 65 ans, suite à une intervention chirurgicale de la prostate. Il est souvent proposé en cas d’échec des autres traitements chirurgicaux de l’incontinence urinaire.

validé par un spécialisteArticle validé par
Alenda Olivier
Chirurgien urologue
Vous aimez cet article ?

Qu’est ce qu’un sphincter artificiel ?

Un sphincter est un muscle situé autour d’un "tuyau" qui, lorsqu’il est contracté, permet de fermer totalement un organe (comme la vessie ou le tube digestif). Le "tuyau" permettant à la vessie de se vider est appelé urètre. Le sphincter qui contrôle l’urètre empêche l’urine de s’écouler en se contractant et la laisse sortir lorsqu’il se relâche.

Lorsque les fuites urinaires sont abondantes (dépassant les 300 à 500 ml par jour), la pose d’un sphincter artificiel permet de rétablir une contraction de l’urètre et donc de maîtriser les sorties involontaires de l’urine.

Le sphincter artificiel est une prothèse implantée en totalité à l’intérieur du corps. Elle est donc invisible de l’extérieur.

Préparation de l’intervention

La pose d’un sphincter artificiel n’est pas la première solution pour répondre à des fuites urinaires. Elle dépend de la fréquence des fuites, de la gêne occasionnée et de l’état du patient. Le sphincter artificiel devant être actionné manuellement, les personnes doivent être en pleine possession de leurs moyens.

Avant l’opération, plusieurs examens sont nécessaires pour estimer l’importance des pertes et la bonne santé des autres organes. Une consultation avec un anesthésiste est obligatoire et permet de déterminer si l’anesthésie sera locorégionale ou générale.

S’agissant d’une prothèse, toutes les précautions doivent être prises pour éviter les infections. Quelques jours avant l’opération, il est demandé de se doucher complètement (corps et cheveux) avec un antiseptique.

L’hospitalisation est en moyenne de 4 à 5 jours pour la pose d’un sphincter artificiel.

Déroulement de l’opération

Un chirurgien va poser une prothèse lors de l’opération qui permet de contrôler les fuites urinaires. La prothèse vise à suppléer le sphincter déficient en assurant la fermeture de l’urètre. Elle est composée de trois parties.

La manchette est une sorte de bague remplie de liquide placée autour de l’urètre. Pour contrôler le liquide, une pompe est reliée à la manchette. Lorsque la pompe est actionnée, elle envoie le liquide présent dans la manchette dans un réservoir qui se situe à côté de la vessie. Lorsque le liquide se vide de la manchette, la pression exercée sur l’urètre se relâche et permet aux urines de s’écouler. La personne peut donc uriner correctement. La manchette se remplit automatiquement au bout de 2 minutes, assurant à nouveau la continence.

La pompe doit être activée manuellement et elle est perceptible avec les doigts entre le testicule et l’anus chez l’homme, et dans la grande lèvre chez la femme. L’opération dure environ 1 heure.

Après la pose du sphincter artificiel

Le sphincter artificiel n’est pas opérationnel immédiatement après l’opération. Il est en effet activé par le chirurgien 3 à 5 semaines après l’opération pour laisser le temps nécessaire à la cicatrisation. Afin de ne pas endommager le sphincter artificiel, il est recommandé d’éviter les efforts importants (comme porter des charges supérieures à 5kg ou des poussées abdominales) et d’éviter le vélo pour les hommes, car cela pourrait endommager la pompe.

Ce qu’il faut retenir

Un sphincter artificiel est une prothèse qui permet de maîtriser l’incontinence urinaire. Cette solution nécessite une intervention chirurgicale sous anesthésie générale et n'est indiquée que lorsque les incontinences sont sévères. Le taux de réussite de cette technique est d’environ 80 % et la durée de vie du sphincter artificiel d’environ 10 ans.

Alenda Olivier
Cet article à été validé par :
Alenda OlivierChirurgien urologue
Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media