Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro

Thèmes abordés

Que risque mon ado en écoutant de la musique trop fort ?

Que risque mon ado en écoutant de la musique trop fort ?

L’audition joue un rôle essentiel dans les rapports entre les êtres vivants et leur environnement. Tant pour les animaux que pour l’homme, l’audition est une fonction sensorielle des plus importantes. Vous entendez des sons, autrement dit des vibrations propagées dans l’air ou dans l’eau, qui stimulent votre oreille. Dans la nature, tout ce qui vibre génère un son, les feuilles agitées par le vent, l’eau qui coule etc.

Vous aimez cet article ?

Qu’est-ce qui différencie un son d’un bruit ?

Dans le langage usuel, on qualifie de bruits les vibrations sonores qui ne sont ni de la musique, ni de la parole. On attribue au bruit une connotation de gêne, souvent associé au caractère nocif des sons trop intenses. À forte intensité, les sons musicaux deviennent des bruits.

Quels sont les risques encourus par l’oreille ?

L’oreille externe, composée d'un pavillon et d'un conduit auditif, est en communication directe avec l'extérieur, et assure la transmission des sons vers le tympan. Dans le cas d'une onde dont l'intensité est élevée, le tympan vibre beaucoup. Lors d’une trop forte intensité, la membrane peut être percée. Bien que le tympan soit capable de cicatriser, il se fragilise à la longue, entraînant une baisse progressive de l'audition.

L’oreille interne est constituée de l'organe de l’ouïe, de la cochlée, qui forme la dernière étape de l'intégration du son avant le nerf auditif, et du système vestibulaire, organe de l’équilibre. Les troubles du système vestibulaire peuvent conduire à des vertiges. Si les cellules ciliées contenues dans la cochlée sont endommagées lors d'une exposition à un son de haute intensité, elles ne peuvent pas se renouveler (toute destruction est donc irrémédiable). Les effets sont cumulatifs et peuvent amener à une perte progressive de l'ouïe, voire à la surdité, avec des conséquences fréquentes que sont les acouphènes et les hyperacousies.

Différents troubles auditifs

  • Une surdité totale ou partielle peut apparaître prématurément et définitivement.
  • Des acouphènes, sons perçus ressemblant à des bourdonnements, des sifflements ou même des tintements ressentis dans le crâne ou dans l'oreille, d'un seul côté ou des deux, peuvent être entendus tous les jours sans interruption. Ils ne sont pas liés à des sons extérieurs à l'organisme, et l'entourage ne les entend donc pas.
  • Une hyperacousie rend la personne qui en souffre intolérante au moindre bruit. Ces problèmes peuvent arriver brutalement et à tout âge.

Des dégâts auditifs irréversibles

Nombreux, les troubles de l'audition perturbent au quotidien un nombre important d'individus ; leur vie personnelle s’en trouve fortement handicapée. En France, la surdité concerne plusieurs millions de personnes, atteintes à des degrés divers. Elle touche 4 % des moins de 20 ans, et un tiers des plus de 75 ans.

Les bons gestes de prévention à adopter

En concert et en boîte de nuit, éloignez-vous des enceintes, faites des pauses de 30 minutes toutes les deux heures, ou de 10 minutes toutes les 45 minutes, à l'extérieur ou dans une zone calme. Portez des bouchons d'oreilles en cas d'inconfort ou de douleur. Retirez-les au calme, pour ne pas exposer brutalement vos oreilles à un volume sonore élevé.

À la maison ou dehors, soyez à l’écoute de votre oreille : réglez le volume à la moitié du maximum de votre baladeur. Utilisez les casques ou les écouteurs fournis avec l'appareil ; ils garantissent un volume sonore de 100dB maximum (tout de même l'équivalent d'un marteau-piqueur à moins de 5 mètres), ce qui suffit à causer des dégâts auditifs. Limitez la durée d'écoute avec un casque ou des écouteurs. Réglez le volume dans un endroit calme.

Notre conseil

À force d'écouter la musique trop fort et trop longtemps, des lésions graves peuvent apparaître... et rester à vie. Bourdonnement, sifflements, sensations d'oreille cotonneuse, ces symptômes ne sont pas anodins. Ces signaux d'alerte indiquent que les oreilles ont souffert de l'exposition sonore. Une bonne nuit de sommeil ou plusieurs heures au calme sont nécessaires pour récupérer. Si les symptômes persistent malgré tout, une consultation immédiate chez un médecin ORL est indispensable.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media