Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Où sont placées les prothèses mammaires ?

Où sont placées les prothèses mammaires ?

La poitrine est un sujet de préoccupation majeur chez les femmes. Le flétrissement de la peau, le relâchement des tissus suite à une grossesse ou une dissymétrie des seins sont des complexes qui peuvent compliquer la vie et déséquilibrer votre féminité. Les prothèses mammaires sont une solution fiable et pérenne mais l'intervention ne se réalise pas sans se poser une question essentielle : où sont-elles placées ?

Vous aimez cet article ?

Une décision en accord avec la patiente

Avant l’opération, votre chirurgien plastique prendra note de vos attentes, évaluera votre état de santé et votre passé médical. Il vous proposera alors les différentes solutions possibles selon votre anatomie et votre âge avec leurs avantages et leurs inconvénients. Vous serez informée des risques éventuels et de la procédure qui sera mise en place.

Vous pourrez alors choisir la forme, le type, la taille et l’emplacement de vos prothèses mammaires.

L’emplacement de l’incision

  • Vous pouvez opter pour une incision péri-aréolaire qui consiste à opérer au niveau du bord inférieur de l’aréole mammaire, sur la partie la plus foncée du téton. Cette technique est particulièrement adaptée pour l’implantation de petites prothèses.
  • L’incision la plus couramment pratiquée se fait sous le pli du sein (sous-mammaire). Elle permet d’appliquer les plus grosses prothèses. La cicatrice est bien dissimulée.
  • L’implantation qui consiste à inciser dans le creux de l’aisselle permet de dissimuler totalement la cicatrice. C’est ce qu’on appelle l’incision trans-axillaire. Elle est idéale quand on ne veut pas de cicatrice au niveau du sein.

L’emplacement de la prothèse mammaire

L’emplacement rétro-musculaire consiste à implanter la prothèse au-dessus du muscle pectoral. L’avantage de cette pratique est que vous ne sentirez pas le bord des prothèses car elles seront compressées par la couche de muscle.

L’autre solution est l’insertion rétro-glandulaire. La prothèse est alors placée entre le muscle pectoral et les glandes mammaires. Vous devez pour cela avoir suffisamment de tissu glandulaire pour couvrir la prothèse. La forme est naturelle, la prothèse bouge avec le sein et vous aurez moins de douleurs post-opératoires et une convalescence plus rapide. Le seul inconvénient est un risque de coque capsulaire plus important.

Notre conseil

Le choix du mode d’incision et de l’emplacement de la prothèse mammaire sont des décisions importantes pour obtenir le résultat escompté et une satisfaction dans le temps. C’est pourquoi il est recommandé de suivre les conseils de votre chirurgien plasticien afin de faire votre choix en toute connaissance.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue

Chirurgien esthétique et plasticien dans les grandes villes

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media