Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Où se trouvent les cicatrices après une augmentation mammaire ?

Où se trouvent les cicatrices après une augmentation mammaire ?

Lorsque vous décidez de vous lancer dans une intervention chirurgicale de nature esthétique, les questions relatives à la durée de l’opération, à la douleur ressentie, à la convalescence et au résultat affluent. Les lignes qui suivront se focaliseront sur un cas particulier, celui des cicatrices consécutives à une augmentation mammaire. Les cicatrices sont localisées à des endroits différents selon le type de procédé choisi.

Vous aimez cet article ?

L’incision péri-aréolaire : une cicatrice au niveau du téton

Ce type d’incision est pratiqué lorsque l’augmentation mammaire souhaitée nécessite une pose d’implants gonflables ou l’injection d’un gel. Le chirurgien incise alors la bordure inférieure de votre aréole, c’est-à-dire du mamelon, pour pouvoir y insérer la seringue. La cicatrice est discrète et peu douloureuse mais une incision à ce niveau présente l’inconvénient d’amoindrir plus ou moins la sensibilité de la zone.

Dans le pli infra-mammaire : une cicatrice sous le sein

Le procédé le plus courant est celui qui implique le recours à une incision dans le pli infra-mammaire. Il permet d'insérer les poches remplies de gel de silicone pour augmenter la taille de votre poitrine. La cicatrice est très discrète puisque cachée par les seins. Le pli étant naturel, le sillon de la cicatrice se fond en lui. Et un an après l’opération, les traces de l’intervention ont presque disparu. Seule la position topless et bras levés dévoile une mince cicatrice.

Une incision transaxillaire : une cicatrice au creux de l’aisselle

C’est sans doute là le type d’incision qui présente le plus d’inconvénients et qui est le plus douloureux en raison de l’emplacement choisi : sous l’aisselle. La pose des prothèses implique dans ce cas précis un acte de chirurgie beaucoup plus long que dans les exemples précédemment évoqués et, si un problème survient, la seconde incision ne pourra être pratiquée sous l’aisselle et sera nécessairement faite sous le sein. Inconvénient majeur : la zone étant peu aérée, la cicatrisation est longue. Par ailleurs, les cicatrices demeurent visibles et les vêtements sans manches, de type débardeurs, sont à proscrire.

Bon à savoir

Comment affronter sereinement une opération d’augmentation mammaire ? Comment ne pas craindre des cicatrices trop visibles ? Le choix du type d'incision doit être fait conjointement avec votre chirurgien esthétique. Celui-ci peut en effet vous soumettre les solutions les plus efficaces en fonction des contraintes de votre cas médical.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue

Chirurgien esthétique et plasticien dans les grandes villes

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media