Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
La surveillance du sein est-elle possible avec des implants mammaires ?

La surveillance du sein est-elle possible avec des implants mammaires ?

Les femmes ayant subi une opération de chirurgie esthétique au niveau de la poitrine se posent souvent la question des conséquences sur le dépistage de tumeurs. Il est important pour elles de connaître les différentes étapes nécessaires à une bonne surveillance de l’évolution du sein.

Vous aimez cet article ?

L’autopalpation, un acte simple de surveillance

Si vous avez subi une pose d’implants mammaires, vous devez, comme toute autre femme, pratiquer une autopalpation, au minimum une fois par mois. Il est en effet possible de palper vous-même votre poitrine afin de détecter d’éventuelles grosseurs. Il est important que ce geste soit réalisé régulièrement, en particulier après les règles. Il est par ailleurs indispensable de prévenir votre gynécologue de la pratique d’une augmentation mammaire afin que celui-ci réalise un examen personnalisé de votre poitrine lors de consultations.

La surveillance du chirurgien

Après une augmentation mammaire, vous n’êtes pas laissée sans surveillance. Vous devez en effet réaliser des contrôles réguliers auprès de votre chirurgien. Ce dernier surveille l’évolution des implants mammaires dans le mois suivant l’intervention, puis après 3 mois et 6 mois de port des prothèses. L’examen suivant a lieu un an après l’opération. Les consultations s’espacent ensuite et sont programmées tous les 2 ans si on observe un changement anormal de la structure de la poitrine.

Une mammographie pour une surveillance des seins plus approfondie

Dix ans après l’intervention d’augmentation mammaire, vous êtes invitée à pratiquer une mammographie de contrôle pour le dépistage d’une éventuelle rupture de la capsule. L’examen permet de détecter les risques liés à la pose d’implants mammaires mais aussi de dépister d’éventuelles tumeurs cancéreuses sans rapport avec les prothèses. Il s’agit d’une radiographie du sein mettant en exergue des masses anormales. L’implant n’empêche pas la lecture des résultats de la mammographie.

Le contrôle et la surveillance grâce à l’IRM

Enfin, si la structure du sein est foncièrement modifiée, le chirurgien qui vous suit peut demander une IRM afin de s’assurer que la capsule n’est pas rompue. Cet examen médical n’est pas ordonné systématiquement. Il n’est utilisé qu’en cas de problèmes nécessitant un contrôle plus abouti.

Notre conseil 

Afin d'ôter vos doutes concernant la surveillance de vos implants mammaires, prenez contact avec votre chirurgien et parlez avec votre gynécologue de l’intervention. Ils sont aptes à vous donner des conseils avisés et à vous prescrire, si besoin, des examens complémentaires.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue

Chirurgien esthétique et plasticien dans les grandes villes

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media