Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
À quoi est dû mon essoufflement lorsque je fais du jogging ?

À quoi est dû mon essoufflement lorsque je fais du jogging ?

Prendre la décision de pratiquer des séances de jogging régulièrement est facile, mais c'est physiquement éprouvant et mieux vaut être préparé pour ne pas rapidement laisser tomber cette bonne résolution. Allo-Médecins fait le point avec vous sur les techniques respiratoires à observer durant votre séance de course à pied afin d'éviter l'essoufflement.

Vous aimez cet article ?

Souffle qui peut !

Respecter certaines techniques respiratoires pourrait rapidement vous faire gagner en performance et endurance durant la pratique de votre sport favori. En ne respirant pas correctement vous risquez de perdre en vitesse et de vous fatiguer beaucoup plus vite. En respirant "bien" le coureur s’engage à maintenir un niveau satisfaisant d’oxygène dans le sang, les tissus et les cellules. Ainsi le niveau de performance est maintenu. Sans que vous y preniez garde, chaque jour c’est 20 000 mouvements respiratoires que vous effectuez au repos, c'est-à-dire 12 à 16 par minute. Vous commencez à vous rendre compte de cette activité respiratoire quand il s’agit de mettre votre corps en mouvement de manière intense, comme avec la course à pied. En faisant un effort physique le volume d’air inspiré est fortement accru et la fréquence cardiaque est accélérée.

Après un effort physique, être essoufflé est parfaitement normal et inoffensif. La sensation d’étouffement peut-être très gênante, surtout pour les grands débutants ! La règle d’or du bon joggeur est donc d’apprendre à bien respirer pour peu à peu réduire cette impression d’étouffement.

D’où vient cette sensation d’étouffement ?

Pour répondre à l’augmentation de la demande énergétique générée par un jogging, le rythme cardiaque augmente. Le corps demande davantage d’oxygène. En parallèle, le dioxyde de carbone, produit au cours de l’effort, est rejeté en plus grande quantité. Mais si le joggeur n’adapte pas son rythme respiratoire le dioxyde de carbone n’est pas entièrement rejeté et stagne dans les poumons. La demande croissante d’air neuf, durant l’effort, n’est alors pas satisfaite, d’où la sensation d’étouffement.

J’apprends à mieux respirer…

Au cours de l’effort, l’idée est d’expirer très profondément et régulièrement. Cette technique de respiration permet au corps d’éviter l’accumulation de dioxyde de carbone et de laisser la place à l’oxygène nécessaire.

Dès que vous commencez à vous sentir essoufflé, faites-vous violence et forcez-vous à expirer doucement par deux fois. Durant cette phase d’expiration, faites attention de ne pas inspirer fortement en même temps. Les poumons doivent ensuite se remplir de manière naturelle. Après cette période, reprenez un rythme respiratoire normal. Le processus doit être réitéré régulièrement, toutes les deux à trois minutes.

Notre conseil

Il faut néanmoins prendre garde à un essoufflement anormal ou trop intense car il pourrait être le symptôme de maladies cardiaques graves. Consultez votre médecin, qui vous fera passer, si besoin, un test d’effort.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media