Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Quels sont les risques de la biopsie prostatique ?

Quels sont les risques de la biopsie prostatique ?

Cancer le plus fréquemment rencontré chez l’homme, le diagnostic de cancer de la prostate nécessite la réalisation d’une biopsie. Mais comment se déroule-t-elle et quels sont les risques associés ? Allo-Médecins vous répond.

Vous aimez cet article ?

Qu’est-ce qu’une biopsie prostatique ?

Si le cancer de la prostate peut être suspecté après un toucher rectal anormal ou un taux de PSA trop élevé, seule l’analyse histologique, c’est-à-dire l’observation de la prostate au microscope, permet de poser le diagnostic de cancer avec certitude. Cet examen va également permettre d’identifier le type de cancer et son niveau d’invasion de la glande. La biopsie de la prostate vise donc à prélever un échantillon de la glande, pour effectuer cette analyse au microscope.

Localisée sous la vessie, la prostate n’est pas facile d’accès par voie trans-cutanée. Le moyen le plus facile de l’atteindre consiste à se placer dans le rectum, dont la face avant est en contact avec la partie arrière de la prostate. Généralement réalisée en ambulatoire, la biopsie est pratiquée par un médecin urologue. Celui-ci va utiliser une sonde échographique endorectale, lui permettant de repérer précisément les zones ciblées. Une aiguille est alors poussée de manière à traverser la paroi du rectum pour atteindre la prostate et effectuer le prélèvement.

Quelles sont les complications éventuelles de cet examen ?

Comme tout examen invasif, il s’agit d’un geste présentant un certain nombre de risques, bien que les complications graves soient extrêmement rares. Ces risques vous seront expliqués par votre médecin avant d’effectuer le geste. Ils peuvent être réduits par un certain nombre de précautions.

Le premier type de complication est l’infection de la prostate, également appelée prostatite. En effet, lors du passage de l’aiguille du rectum vers la prostate, il existe une possibilité d’y introduire des germes fécaux présents en grande quantité. Pour réduire ce risque, des antibiotiques sont administrés avant le geste et un lavement du rectum est effectué au préalable. Cette complication peut néanmoins survenir dans 2 à 5 % des cas. Elle se manifeste par de la fièvre associée à des brûlures lors de la miction.

L’autre type de complication est l’hémorragie. Elle touche particulièrement les personnes sous traitement anticoagulant. Très rares, ces hémorragies peuvent nécessiter une hospitalisation. Pour réduire ce risque, le médecin prendra soin de vérifier vos traitements médicamenteux afin de s’assurer qu’aucun n’est en mesure d’augmenter le risque hémorragique (principalement aspirine, héparine et anti-vitamine K).

homme lit biopsie

Bon à savoir

Le diagnostic d’un cancer de la prostate exige une biopsie pour une prise en charge adaptée et précoce, permettant d’espérer un pronostic aussi bon que possible. Malgré les complications rares inhérentes à tout geste invasif, il s’agit d’un examen irremplaçable pour une prise en charge optimale. En cas d’appréhension ou de question, n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin généraliste ou votre urologue.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media