Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Comment savoir si mon enfant souffre d'une allergie alimentaire ?

Comment savoir si mon enfant souffre d'une allergie alimentaire ?

Lors d’une intolérance à la présence d’une substance, l’organisme réagit comme s’il se trouvait en présence d'un poison. Il produit alors un anticorps en abondance pour se protéger de la menace représentée par l'allergène ; des symptômes plus ou moins dangereux se manifestent, constituant une réaction allergique. Les allergies alimentaires ont progressé au cours de ces dernières années : 7 à 8 % des enfants (les plus touchés) sont concernés.

Vous aimez cet article ?

Quels sont les symptômes et risques d’une allergie alimentaire ?

De nombreuses manifestations de l'allergie alimentaire peuvent survenir.

  • La plus répandue est l’urticaire (éruption de la peau ressemblant à celle provoquée par une piqûre d'ortie).
  • L’oedème de Quincke, souvent localisé au niveau du visage, au rang des lèvres et des paupières, peut survenir brutalement et s'étendre vers la gorge et le larynx, provoquant une sensation d'étouffement.
  • Un asthme (difficultés à inspirer et à expirer l'air contenu dans ses poumons), une rhinite (irritation et inflammation des muqueuses de la cavité nasale) ou un eczéma (des plaques rouges qui démangent) peuvent apparaître.
  • La survenue d'un choc anaphylactique, dont l’issue est parfois fatale, reste tout à fait exceptionnelle. Celui-ci débute habituellement par l'apparition de démangeaisons suivies d'un urticaire qui s'étend progressivement sur tout le corps. Puis un oedème de Quincke atteignant la gorge et une crise d'asthme surviennent rapidement. Des nausées et des douleurs abdominales accompagnent souvent ces manifestations. En quelques minutes, la tension artérielle chute, la fréquence cardiaque s'accélère et un malaise peut survenir.

Le choc anaphylactique nécessite une prise en charge urgente car il faut injecter de l'adrénaline, substance qui s'oppose aux effets des médiateurs inflammatoires libérés lors de cette violente réaction générale. L'appel au SAMU doit s'effectuer immédiatement.

Existe-t-il une liste d’aliments à éviter en cas d’allergie alimentaire ?

Élaborer une liste exhaustive des produits que vous pouvez donner ou supprimer de l’alimentation de votre enfant, en cas d’allergie alimentaire, est irréalisable.

Celle-ci serait, en effet, beaucoup trop importante, dans la mesure où des allergies croisées existent ; c’est-à-dire qu’une allergie à l’arachide, par exemple, donne aussi des allergies à d’autres substances semblables ou de structure voisine. De même, une personne allergique aux protéines de lait de vache peut présenter une allergie aux laits de chèvre, de brebis, de jument ou d'ânesse et fréquemment des allergies au soja. Des allergènes de lait de vache, chèvre et brebis sont communs à 90 %.

Comment lutter contre les allergies ?

On peut se faire désensibiliser à certains allergènes, mais toutes les allergies ne trouvent pas de solution. Ne pas s’exposer à l’allergène constitue un moyen radical de s’y opposer, mais pas forcément évident à réaliser. La désensibilisation chez l’allergologue donne de bons résultats à hauteur de 66 % pour un allergène. Il faut compter un an après le début du traitement, avant de commencer à voir des résultats.

Quels sont les aliments les plus souvent mis en cause ?

Plus de 150 aliments sont aujourd'hui recensés comme potentiellement allergisants, et la liste ne cesse de s'allonger : oeufs, lait de vache, arachide, crustacés, poisson, blé, légumes de la famille du céleri (fenouil, persil, coriandre), soja, fruits à coque (amande, noisette, noix de cajou, noix de pécan, noix du brésil, pistache, noix de macadamia et produits à base de ces fruits), moutarde, sésame, etc.

Chez l'enfant de moins de 15 ans, 5 aliments sont responsables de 80 % des manifestations allergiques : oeuf, arachide, lait de vache, poisson et moutarde.

Nos conseils

Si votre enfant est allergique à un aliment, surtout s’il a fait des réactions sévères, vous devez surveiller les étiquettes et savoir précisément ce que contiennent les plats préparés chez vos amis ou au restaurant. Il est difficile de diagnostiquer une allergie alimentaire. Si votre enfant fait une réaction à un aliment consultez votre médecin afin d'établir un diagnostic clair.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media