Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
La femme est-elle plus concernée par les maladies cardiovasculaires ?

La femme est-elle plus concernée par les maladies cardiovasculaires ?

Si les maladies cardiovasculaires font partie des maladies ciblées par de nombreuses campagnes de prévention depuis quelques années, plusieurs personnes s'interrogent encore sur les différents facteurs de risque reconnus. Parmi les principales interrogations figure celle concernant la présence ou non du sexe dans la liste des critères qui entrent en ligne de compte.

Vous aimez cet article ?

Les femmes moins touchées ? Oui, mais...

Contrairement à certaines idées préconçues, il existe de nombreuses maladies qui ne touchent pas équitablement les femmes et les hommes. Ce constat s'applique également pour les maladies cardiovasculaires. Ainsi, les cardiologues reconnaissent volontiers que les hommes sont plus sérieusement frappés par ces maladies que les femmes.

Selon ces spécialistes, cela s'explique par une protection dont disposent les femmes grâce à leurs hormones. Cet avantage s'estompe donc progressivement à partir de la ménopause. Ainsi, on considère qu'entre 55 ans et 60 ans, le risque pour les femmes de contracter une maladie cardiovasculaire, est pratiquement équivalent à celui des hommes.

N'oubliez pas l'hérédité !

Parmi les autres facteurs de risque qu'il convient de prendre en compte, on retrouve l'hérédité, dont la relation avec le développement de maladies cardiovasculaires a été scientifiquement prouvée par les cardiologues. Concernant le critère héréditaire, la différence entre les hommes et les femmes a son importance. En effet, les conséquences ne sont pas les mêmes lorsque les parents qui ont subi une maladie cardiovasculaire, sont du sexe féminin ou du sexe masculin.

  • Ainsi, les risques que vous contractiez une maladie cardiovasculaire sont augmentés lorsque votre père ou l'un de vos frères, s'est vu déceler une infection du myocarde avant l'âge de 55 ans. Cela s'applique également si l'un de ces deux membres de votre famille, est décédé des suites d'une maladie cardiovasculaire avant cet âge. Notez que le facteur héréditaire s'applique également si les problèmes en question ont touché votre mère ou l'une de vos soeurs, à condition que cela soit survenu avant l'âge de 65 ans.
  • Par ailleurs, s'il y a des antécédents familiaux d'accidents vasculaires cérébraux (AVC) dans votre famille proche (père, mère, frères et soeurs), vérifiez que ceux-ci ne se sont pas manifestés avant l'âge de 45 ans. Dans le cas contraire, n'oubliez surtout pas de le mentionner à votre cardiologue car il s'agit clairement d'un facteur de risque.

Bon à savoir

Si ces critères s'appliquent à chacun d'entre nous, le risque de contracter une maladie cardiovasculaire est extrêmement réduit pour les hommes et les femmes qui ne se mettent pas en danger en négligeant les facteurs de risque évitables. On désigne sous cette appellation le tabagisme, le cholestérol, le diabète, l'obésité ou encore le manque d'activité physique.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media