Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Comment changer une croyance négative ?

Comment changer une croyance négative ?

Bien des comportements gênants auxquels nous aimerions mettre fin sont générés par une ou plusieurs croyances. Il s’agit de croyances négatives, installées souvent depuis longtemps et généralement inconscientes. Laissées à leur pouvoir elles sont une redoutable résistance au changement. Nous faisons alors d’énormes efforts aux résultats insatisfaisants ce qui, comble de l’infortune, renforce la croyance déjà agissante ou en génère une autre tout aussi nuisible : nous rentrons dans un cercle vicieux et démoralisant.

validé par un spécialisteArticle rédigé par
Bardel Béatrice
Psychothérapeute
Vous aimez cet article ?

Qu’est-ce qu’une croyance ?

Une croyance est une empreinte, positive ou négative, qui résulte d'une expérience vécue. Lorsqu’un événement surgit nous devons nous adapter, nous élaborons alors une stratégie pour faire au mieux face à la situation. Si nous réussissons à traverser l’épreuve, notre inconscient fait le lien entre le problème et sa résolution, il construit alors une croyance positive, génératrice.

  • Un exemple : « Je me sens capable », « J’ai confiance en la vie », « Je me sens puissant », etc.

S?il y a échec ou si le prix à payer est trop lourd, demande trop de sacrifices (se taire, étouffer ses envies prendre en charge les autres, etc.) c’est une croyance négative qui se met en place. On parle alors de croyance limitante car elle limite notre potentiel, elle met un frein à nos désirs, à notre énergie vitale.

  • Quelques exemples : « Je n’ai pas le droit de dire non », « Dans la vie il faut tout le temps faire des efforts », «Je n’ai pas le droit de m’occuper de moi », etc.

Comment transformer une croyance limitante en une croyance génératrice ?

Un des grands motifs de consultation est la volonté de se débarrasser d’un pattern, c’est-à-dire d’un comportement improductif ou néfaste et répétitif. Nous pouvons prendre comme exemple ce pattern très courant : « Je ne suis pas à l’aise en groupe ».

Dans un premier temps, il faut identifier la croyance qui a généré ce pattern. Dans le cas évoqué, ce pourrait être « Je ne suis pas intéressant ».

On peut supposer qu’une expérience relationnelle malheureuse a été vécue. Ainsi cet enfant qui voulait parler, se fait rabrouer à table et en ressent de la honte. La stratégie pour se protéger de cette humiliation sera de se taire et, à force de se sentir écarté de la relation la croyance « Je ne suis pas intéressant » va s’installer.

Nous voyons qu’il est nécessaire d’identifier le moment du passé responsable du problème actuel, le moment où cette croyance est née. Ce n’est pas toujours facile d’une part et de l’autre rester au plan cognitif ne suffit pas toujours, il est alors profitable de « réexpériencer » ce moment et cela demande un accompagnement.

psychologie croyance

Un conseil

Il n’est pas toujours possible d’identifier le moment et de mettre les différents éléments en perspective, il faut alors penser aux techniques hypnotiques ou à l’EMDR.

Bardel Béatrice
Cet article à été rédigé par :
Bardel BéatricePsychothérapeute
Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media