Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Le stress : une fatalité ?

Le stress : une fatalité ?

Le stress, ce mécanisme indispensable à la vie depuis la nuit des temps, est devenu un fléau. Étant un phénomène physiologique, ce n?est donc pas lui qu?il faut incriminer. Mais alors qui ? 

validé par un spécialisteArticle rédigé par
Bardel Béatrice
Psychothérapeute
Vous aimez cet article ?

Le stress est un fléau...

Si Molière était parmi nous, il y aurait fort à parier que dans sa célèbre scène du malade imaginaire il ferait dire à Toinette non pas : "Le poumon... le poumon... le poumon vous dis-je !" mais : "Le stress... le stress... le stress..." Et ce pauvre Argan se verrait affligé de notre mal moderne, il serait stressé !

Ce stress nous le conjuguons à toutes les personnes, combien de fois avons nous déclaré, tel un billet d?excuse pour notre mauvaise humeur que nous étions stressés ? Combien de fois avons-nous jeté ce "Qu?est-ce que tu es stressé !?" sous entendu : "Déstresse-toi et reviens me voir après" tant il est vrai que le stress, pénible pour soi est insupportable chez les autres. Comme si devant notre impuissance à gérer notre humeur il fallait que l?autre soit l'élément modérateur de notre propre mal être. Que d?embrouilles prévisibles dans la communication !

C'est un fléau. Il est passé à la chronicité, usant nos capacités de défense et ce d?autant plus que notre activité musculaire a décru, alors même que le bon sens populaire sait depuis longtemps qu'un exercice physique régulier est indispensable au bien-être.

À qui la faute et comment lutter contre le stress ?

Tout un chacun dira : "Mais voyons c?est évident, c?est le monde moderne..." et de dérouler la feuille de doléances : la vitesse, le rendement, la pression, les multiples tâches, le temps qui ne nous appartient plus.

Tout cela est vrai bien évidemment et cependant il serait bon de méditer cette parole de Pétrone (1er siècle) relatée par L. Jerphagnon dans son merveilleux livre d?entretiens : "Hélas, hélas, c?est pire tous les jours".

Alors que faire ? Choisir, prendre conscience que nous pouvons changer, pas le système ni les autres mais nous. Nous pouvons choisir de ne plus rester passifs et démunis.

lutter-contre-stress

Il y a bien sûr la "liste des courses", comprenez les moyens pratiques et nécessaires :

  • l?exercice physique dont il a déjà été question,
  • la respiration contrôlée qui lutte efficacement contre l?hyperventilation (carburant du stress),
  • la réforme alimentaire (qui, soit dit en passant ne doit pas être un diktat de plus mais une cohérence pour la personne entre ses goûts, ses besoins et son budget), etc.

Tout cela est bien connu mais ne doit pas être un cautère sur une jambe de bois, autrement dit c?est un changement de posture qui doit s?opérer. Posture au sens propre : aller vers sa verticalité intérieure, son axe, indispensable pour le recentrage dont la mode est fort à propos. Posture au sens psychique du terme : accepter de lâcher ce qui est trop lourd à porter, cesser d?être sauveur, déléguer la responsabilité à d?autres, arrêter d?être dans la toute puissance du "je suis formidable", stressé, crevé, sacrifié, mais heureux ? Sûrement pas et les autres non plus.

Résister au stress est tout sauf facile. Il faut une certaine discipline. Discipline morale essentielle, avoir la sagesse de changer ce qui peut l?être (donc ce qui dépend de vous) et le faire avec constance. Ne plus attendre une hypothétique amélioration magique mais s?y mettre tout de suite

En pratique

Résister au stress est tout sauf de la facilité. Il y faut de la discipline quasi quotidienne. Personne ne pourra respirer à votre place ni vous éviter de marcher, pas plus que de pratiquer l?une ou l?autre des activités bénéfiques telles que l'auto hypnose, la relaxation, le yoga, etc. Si la lutte contre la fatalité du stress se joue et se gagne dans le corps, elle nécessite une forte motivation pour changer son système de fonctionnement. Pas évident pensez-vous ?

Un conseil : visualisez le bien-être espéré de la façon la plus sensorielle possible c?est à dire en vous mettant "dedans" et en imaginant l?effet et le succès auprès de votre entourage... Succès garanti !

Bardel Béatrice
Cet article à été rédigé par :
Bardel BéatricePsychothérapeute
Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media