Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Quels champignons présentent des risques pour ma santé ?

Quels champignons présentent des risques pour ma santé ?

Les cèpes, les bolets ou encore les girolles… Arrive l’automne et l’on est toujours très heureux à l’idée de partir à la cueillette aux champignons, qui le soir même garniront notre assiette. Pourtant, et c’est un fait aujourd’hui relativement connu de tout le monde, certains champignons provoquent des troubles digestifs, voire des intoxications qui peuvent être mortelles. Et les manifestations de ces troubles peuvent varier d’une famille de champignons à l’autre : des nausées aux vomissements en passant par des diarrhées… Quelques conseils aux apprentis mycophages pour ne pas avoir de mauvaises surprises !

Vous aimez cet article ?

Les syndromes toxiques

Parmi les plus répandus en France, se trouve le syndrome résinoïdien dû au bolet Satan, à la pleurote de l’olivier, le calvaire doré entre autres… Autant de champignons qui ressemblent à des comestibles, d’où une grande prudence. Malgré des douleurs à l’estomac très intenses, l’intoxication est en fait bénigne et ne laisse jamais de séquelles.

  • Le clitocybe blanc et l’inocybe de Patouillard sont à la base du syndrome dit sudorien : des sueurs et des larmoiements d’abord qui deviennent des diarrhées et vomissements abondants qui se traitent très facilement en hôpital avec de l’atropine.
  • L'amanite tue-mouche provoque un syndrome muscarinien. Aux troubles digestifs s'ajoutent des crampes abdominales, des sueurs ou encore des troubles cardiovasculaires.
  • Le gyromitre, surtout s’il est insuffisamment cuit, peut être à la base de symptômes similaires comme certaines pleurotes sauvages, responsables de difficultés respiratoires six heures après le repas. Sachez que les champignons n’impactent pas que votre appareil digestif. En effet, certaines amanites – panthère, jonquille – ou encore le coprin noir d’encre entraîne de l’hypertension et une augmentation du rythme cardiaque, surtout dans le cas d’une consommation d’alcool concomitante. D'apparition rapide après l'ingestion, cette intoxication est généralement sans conséquence grave.

En règle générale, le problème est moins grave lorsque les signes surviennent rapidement (entre 30 minutes et 3 heures). Si les troubles apparaissent tardivement (6 heures après le repas), l'hospitalisation est impérative.

danger des champignons toxiques

Les syndromes mortels

Plus de 90 % des cas d’intoxication mortelle aux champignons le sont dans le cadre du syndrome phalloïdien. Les champignons incriminés sont entre autres : l'amanite phalloïde, l'amanite printanière, l'amanite vireuse, la lepiota helveola, etc.

Attention, ces champignons ressemblent à des comestibles recherchés comme les russules, lépiotes ou les tricholomes. Il s’agit d’un syndrome dit tardif, avec une incubation qui dure de 6 à 8 heures et qui survient au moment où le plat est digéré. Le lavage d’estomac est donc inutile. Ce syndrome se manifeste par des douleurs à l'estomac et des vomissements très violents. Les toxines des champignons attaquent le foie et provoquent une hépatite mortelle en dix jours. Le traitement consiste en une injection de vitamine C accompagnée de carottes cuites en purée et d’absorption d’eau salée.

Parmi les autres champignons mortels, on trouve les lépiotes, les cortinaires et la galère marginée qui entraînent des hépatites graves et une destruction du rein dans certains cas. Le paxille enroulé empoisonne le foie mais plusieurs jours après l’ingestion, d’où l’importance de bien faire son tri avant consommation.

Bon à savoir

D’autres champignons, d’autres symptômes existent encore mais ils sont nettement plus rares. Même les champignons comestibles peuvent être à la base de troubles s’ils sont trop cuits ou justement pas assez. Mis à part ces syndromes digestifs banals, il existe en Europe une cinquantaine de champignons provoquant de véritables intoxications. Au moindre doute quant à un champignon, consultez votre pharmacien qui possède des ouvrages spécialisés et évitez de le mettre dans le même panier que les comestibles. D’ailleurs, évitez les sacs plastiques car les champignons peuvent y fermenter et devenir indigestes.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media