Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Quelles sont les différences entre scanner et IRM ?

Quelles sont les différences entre scanner et IRM ?

Le scanner et l'IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) ont de nombreux points en commun. Les deux sont des techniques d'imagerie médicale en 3 dimensions, mais présentent des différences fondamentales quant à leur utilisation et leur méthode de fonctionnement. Les informations récoltées par les examens ne sont pas de la même nature, mais sont complémentaires.

Vous aimez cet article ?

Une approche médicale différente

Même si dans les deux cas, le patient est placé dans un tube pour son examen médical, la première différence entre le scanner et l'IRM vient du principe sur lequel la technique repose. En effet, le scanner utilise les rayons X et se base sur l'absorption des rayons par les tissus de l'organisme.

L'IRM utilise, quant à lui, la résonance magnétique pour faire vibrer les noyaux atomiques et relève la circulation des ondes électromagnétiques et radios. En effet, chaque organe est composé d'atomes d'hydrogène, qui contiennent un proton, créant ainsi un champ magnétique. Grâce à l'IRM, ces protons s'aimantent, permettant ainsi de récolter des images, traduites par la suite par ordinateur.

Grâce à cela, les deux peuvent détecter les tumeurs, les lésions et les fractures, mais l'IRM permet d'avoir une approche fonctionnelle du corps humain, alors que le scanner se limite à l'approche anatomique. Toutefois, le scanner reste la technique à privilégier pour la structure osseuse, même si l'IRM permet d'avoir des résultats plus précis et plus élaborés concernant le reste du corps.

Cette différence s'explique par la durée de l'examen médical. En effet, un scanner ne prend que 5 à 10 minutes, contrairement à une IRM qui peut durer jusqu'à une demi-heure.

D'autres différences fondamentales entre scanner et IRM

De par le principe physique du scanner et de l'IRM, le matériel utilisé lors de l'examen est spécifique. En effet, réaliser une IRM suppose un équipement insensible aux champs magnétiques, un critère qui ne concerne pas le scanner.

C'est pourquoi le scanner est souvent un examen médical privilégié, même si les résultats sont moins précis. Le matériel utilisé pour une IRM demande un investissement plus conséquent, ce qui influence partiellement le coût de l'examen et qui explique la raison pour laquelle le temps d'attente avant de pouvoir passer une IRM est si long. En effet, on compte en France environ 8 appareils pour 100 000 habitants : l'attente est donc plus longue, pouvant aller de quelques semaines à plus de 3 mois.

Notez toutefois que le scanner peut avoir des effets nocifs sur l'organisme s'il est utilisé à répétition, contrairement à l'IRM. Cette dernière possède néanmoins des contre-indications. Les personnes ayant des pièces métalliques dans le corps comme des broches ou un pace-maker ne sont pas autorisées à passer ce type d'examen.

Bon à savoir

Le radiologue peut être amené à injecter au patient un produit de contraste à base d'iode. Indolore et sans effets secondaires, cette injection permet de clarifier les résultats et de mettre en évidence les anomalies des organes, permettant un diagnostic clair et un traitement adapté.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media