Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Y a-t-il des personnes prédisposées au cancer du testicule ?

Y a-t-il des personnes prédisposées au cancer du testicule ?

Bien que rare, le cancer du testicule représente plus d’un tiers des cancers chez les hommes jeunes. Souvent diagnostiqué suite à la découverte d’une grosseur dans les bourses, cette maladie bénéficie d’un traitement chirurgical très efficace. Néanmoins, les causes réelles et les facteurs favorisant son apparition ne sont pas encore tout à fait définis.

Vous aimez cet article ?

Une maladie minoritaire

Le cancer du testicule ne représente que 1 % des cas de cancers diagnostiqués chez l’homme, avec toutefois une surreprésentation chez les mâles de 15 à 45 ans. Dans la plupart, la découverte du cancer se fait par l’auto-examen des testicules et suite à l’apparition d’une grosseur indolore dans les bourses. Il est traité de manière chirurgicale avec un taux de guérison à près de 95 %.

Surveiller la bonne descente des testicules dès l’enfance

Suivant les statistiques, le cancer du testicule est 12 à 48 fois plus fréquent chez les hommes ayant souffert de cryptorchidie, c’est-à-dire des patients chez qui le testicule n’est pas descendu à sa place avant l’âge de 6 ans. Il est donc indispensable de surveiller la descente des testicules chez les enfants et si celle-ci n’arrive pas, de les opérer avant l’âge de 7 ans. Évidemment, le traitement de cette anomalie ne met pas un terme au risque de cancer du testicule mais en favorise la surveillance par la palpation régulière.

Une sur-représentation du cancer dans les pays du Nord

Bien qu’on ne puisse pas évoquer de réelles prédispositions du cancer du testicule chez l’homme, l’origine géographique et ethnique semble être un facteur favorisant l’apparition de la maladie. En effet ce type de cancer touche en majorité des hommes blancs, avec de fortes variations en fonction de la géographie. En effet, les hommes des pays du nord de l’Europe semblent beaucoup plus affectés que ceux vivant en Europe de l’Est ou du Sud. De même son incidence est en augmentation constante dans les pays industrialisés, ce qui laisse penser à des médecins que l’environnement et la pollution seraient des facteurs favorisant la venue de cette maladie.

L’hérédité hors de cause

En revanche, le cancer du testicule n’a pas de caractère génétique, familial ou héréditaire et l’existence d’antécédents de la maladie dans votre famille ne vous fait pas courir un risque supplémentaire. Pas plus que la vasectomie, cette intervention proposée dans un but contraceptif, n’aggrave pas le danger. Bien qu’efficace, sachez tout de même que le traitement de cancer testiculaire peut entraîner des complications telles que des troubles de l’érection voire la stérilité en cas de chimiothérapie. C’est pour cette raison que la maladie doit être détectée le plus tôt possible, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou urologue en cas de doute.

homme regarde cancer testicule

Bon à savoir

Même si le mode de vie et le régime alimentaire ne sont pas en cause, les médecins recommandent tout de même une activité physique régulière pour diminuer les risques d’apparition du cancer.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue

Oncologue - Cancerologue à Paris

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media