Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Quelle est la différence entre prévention et dépistage d'un cancer ?

Quelle est la différence entre prévention et dépistage d'un cancer ?

Le grand public fait souvent l'amalgame entre prévention et dépistage d'un cancer. Pourtant, ces deux termes renvoient à des techniques très différentes, bien que complémentaires. Revenons ensemble sur la différence entre prévention et dépistage d'un cancer...

Vous aimez cet article ?

Qu'est-ce que le dépistage d'un cancer ?

Le dépistage d'un cancer correspond à la détection précoce d'un cancer, avant l'apparition des premiers symptômes. En effet, le dépistage passe par le repérage de toute anomalie signalant la présence possible d'une tumeur cancéreuse chez une personne a priori bien portante. Le dépistage d'un cancer vise ainsi à augmenter ses chances de guérison, en diagnostiquant plus tôt la maladie et ainsi en permettant une prise en charge précoce.

Le dépistage commence toujours par un examen d'ordre général, souvent la palpation de la partie concernée pour déceler toute anomalie physique. En cas de doute, des examens complémentaires sont pratiqués pour déterminer s'il s'agit bien d'un cancer. Le dépistage peut être individuel ou organisé. On parle de dépistage individuel lorsqu'il a pour initiative le patient, ou son médecin. On parle de dépistage organisé lorsque les autorités de santé mettent en oeuvre une action d'incitation au dépistage, comme par exemple pour le cancer colorectal ou le cancer du sein. Dans les deux cas, le dépistage précoce augmente sensiblement les chances de guérison.

depistage cancer

Qu'est-ce que la prévention d'un cancer ?

La prévention d'un cancer vise à diminuer le risque de développer un cancer à travers la prise en considération des facteurs de risque comportementaux et environnementaux. Les facteurs de risque comportementaux du cancer dépendant du mode de vie du patient. Ils recouvrent notamment le tabagisme, principale cause des cancers du poumon, de la vessie et du pancréas. Ils font également référence à la consommation de boissons alcoolisées, qui favorisent le cancer de la bouche, du foie, du sein, etc. Le régime alimentaire entre aussi dans la catégorie des risques comportementaux, car il est prouvé qu'une alimentation diversifiée et équilibrée réduit le risque de cancer. Enfin, l'activité physique ainsi que la protection contre l'exposition au soleil se révèlent essentielles dans la prévention du cancer colorectal et du cancer du sein.

Du côté des risques environnementaux, le danger vient principalement des substances cancérigènes telles que l'amiante, présentes dans l'environnement professionnel. La pollution atmosphérique, le tabagisme passif et les rayonnements UV sont également considérés comme des facteurs environnementaux.

Bon à savoir

À partir de 40-45 ans, mieux vaut effectuer un dépistage régulier du cancer du sein (pour la femme) et du cancer colorectal (pour l'homme).

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue

Oncologue - Cancerologue à Paris

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media