Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Comment dépister le cancer du côlon ?

Comment dépister le cancer du côlon ?

Le cancer du côlon est le troisième cancer le plus mortel à l’heure actuelle en France. Il concerne plus de 40 000 personnes tous les ans. Si les chiffres font peur, il est aussi important de savoir que dans neuf cas sur dix, il est possible de survivre à ce cancer. Voilà pourquoi le dépistage du cancer du côlon est important. 

Vous aimez cet article ?

Qu’est-ce que le cancer du côlon ?

Le cancer du côlon se développe à partir d’une tumeur bénigne nommée polype adénomateux. Elle se situe sur la paroi interne du côlon. Cette tumeur, avec le temps, peut se transformer en cancer. Il est donc important de passer des examens pour la repérer.

Selon l’endroit de votre côlon qui peut être atteint, le cancer est différent. Il dépend notamment des métastases qui peuvent toucher d’autres parties de votre organisme, mais aussi des ganglions proches du côlon, ainsi que sa profondeur.

Les symptômes varient suivant le patient. Il n’existe pas de signes particuliers pour que vous puissiez le détecter sans un dépistage. Cependant, les symptômes récurrents sont des douleurs abdominales récentes, des troubles de votre transit intestinal, voire des troubles réguliers pour votre santé. Ces symptômes se montrent à un stade avancé de développement du cancer. Ils ne permettent donc pas de le détecter.

dépistage du cancer du côlon

Comment le dépister ?

Le dépistage du cancer du côlon est une urgence dans la société actuelle. En effet, si ce cancer est l’un des plus mortels, il est aussi possible d’en guérir. Ainsi, à l’approche de la cinquantaine, il est conseillé d’en discuter avec votre médecin. Plus il y aura de personnes qui se feront dépister, plus le taux de mortalité de ce cancer diminuera.

Un dépistage gratuit vous est proposé entre cinquante et soixante-quatorze ans. Ce dépistage, nommé Hemoccult, permet de chercher des traces de sang dans vos selles et de prévenir les risques du cancer. Simple à réaliser, ce test demande un petit prélèvement des selles qui seront ensuite analysées par le centre de lecture. L’envoi, dans un courrier préalablement affranchi, vous permettra de vous assurer que vous n’êtes pas atteint par le cancer colorectal.

Si du sang a été détecté dans vos selles, vous devez alors faire une coloscopie. Cette-dernière permet d’observer l’intérieur de l’intestin. Réalisée par un gastro-entérologue, la coloscopie se fait souvent sous anesthésie générale. Grâce à cela, votre médecin pourra identifier les plausibles polypes et lésions cancéreuses tout en s’assurant de retirer les lésions suspectes.

Notre conseil

Si aucun saignement n’a été détecté lors du premier test, il est recommandé que vous le fassiez tous les deux ans afin de veiller à ce que le cancer du côlon n’apparaisse pas.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue

Oncologue - Cancerologue à Paris

© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media