Suggestions

Spécialités les plus consultées

Suggestions

Choisissez une région

Espace Pro
Quel est le rôle de la sage-femme pendant l'accouchement ?

Quel est le rôle de la sage-femme pendant l'accouchement ?

Spécialiste de la maternité, la sage-femme est le véritable chef d’orchestre de l’accouchement, de l’évaluation du début du travail aux premiers soins du nouveau-né. Elle est l’interlocuteur direct dont vous ne pourriez vous passer. Elle vous accompagne avant, pendant et après la grossesse et est présente à chaque étape. Elle répond à vos questions sur la grossesse, et s’avère indispensable au moment de l’accouchement. 

Vous aimez cet article ?

Un suivi avant et pendant la grossesse

La sage-femme réalise un bilan pré-conceptionnel qui comprend, entre autres, une anamnèse approfondie, la vérification de paramètres biologiques, nutritionnels… Elle est à l’écoute des questions, prodigue des conseils en matière d’hygiène de vie, et peut, si nécessaire, assurer un soutien à la parentalité. Suivant le type de suivi choisi, la sage-femme peut donner des cours de préparation à la naissance, effectuer les contrôles médicaux et biologiques et vous accompagner en cas de grossesse à risque. Votre sage-femme est habilitée à déclarer la grossesse, vous reçoit en consultation, procède aux examens de routine comme les échographies et les prises de sang et peut prescrire tout examen complémentaire nécessaire telles que les analyses, etc.

Un rôle essentiel pendant l’accouchement

Lors de votre arrivée à l’hôpital, c’est la sage-femme qui vous prend en charge : elle vérifie que le travail a bien commencé, pose le monitoring, surveille les contractions et la dilatation du col, vous aide vous ou bien le futur papa à se détendre ! Commandant de la salle d'accouchement, la sage-femme est à vos côtés tout au long de la phase de travail. Puis le moment venu, si la naissance ne présente aucune difficulté, c'est elle qui procède à l'accouchement en dirigeant le travail, et en vous aidant à respirer. L'accouchement se fait sous sa propre responsabilité : en cas de complication, elle fait appel au gynécologue-obstétricien. C'est également elle qui appelle l'anesthésiste si une péridurale doit être effectuée. Enfin, elle peut aussi réaliser l'épisiotomie si elle est nécessaire, et la suturer une fois le bébé né.

Mais la sage-femme n’est pas juste un acteur du corps médical : elle est aussi un soutien psychologique. Pendant l'accouchement, la sage-femme rassure la maman en lui expliquant ce qu'il se passe, comment respirer, et où en est l'accouchement. Elle rassure aussi le papa et l'aide à trouver sa place, en lui donnant des conseils pour soutenir la maman. Elle installe alors une atmosphère plus sereine, qui permet à tout le monde de bien vivre l'accouchement. Une fois votre bébé né, la sage-femme s'assure de sa bonne santé en procédant aux premiers examens, et prodigue ensuite les premiers soins. Elle effectue aussi les gestes de réanimation si besoin est. Cet accompagnement tout au long de la phase de travail se fait à l’hôpital, en maison de naissance ou à domicile, selon le statut professionnel de la sage-femme. Dans le cas d’un accouchement à domicile, elle est accompagnée d’une seconde sage-femme.

sage-femme accouchement

Après l’accouchement

Si ses attributions sont plus spécifiquement de vous aider à mettre votre bébé au monde, la sage-femme s'occupe de bien plus de choses... En effet, dans la période qui suit  l’accouchement, elle prend soin de vous et de votre bébé à l’hôpital, à domicile, lors d’un retour précoce à la maison, ou même après le séjour “classique” en maternité. Elle vous conseille notamment en matière d’allaitement maternel, propose des cours de gymnastique postnatale, de rééducation périnéale et vous accompagne dans des moments de crise, vous informe sur le planning familial et le diagnostic prénatal, offre ses compétences en matière de nutrition pour la mère et l’enfant.

Bon à savoir

Votre sage-femme peut pratiquer en milieu hospitalier, en cabinet ou bien exercer en libéral, ce qui peut faire sensiblement varier le coût de la prestation et son éventuel remboursement par l’Assurance Maladie. Dans le cas d’une sage-femme conventionnée, la prise en charge est totale, sauf pour certaines préparations à l’accouchement qui sont remboursées à hauteur de 70 % et dans la limite des tarifs de base. En cas de non-conventionnement, le remboursement s’élève alors à 75 %. Sachez également que certaines sages-femmes appliquent également le tiers payant. Celui-ci s’applique aux prestations de surveillance de travail, d’accouchement et soins post-natals. Le tiers-payant vous donne la possibilité de ne pas payer la sage-femme puisque celle-ci réclamera le montant des honoraires remboursés par l’INAMI directement à votre mutuelle.

Vous aimez cet article ?

Nos conseils santé ne remplacent en aucun cas la consultation médicale. Seul un spécialiste peut établir un diagnostic et cela au cas par cas. Cependant nos conseils vous guideront vers le bon praticien.

Annuaires spécialisés

  • dentiste
  • psychologue
© 2010-2013 Allo-Médecins | CGU | Mentions légales | Numéros d'urgence | Départements | Presse | Sites partenaires | Liens partenaires | Contact
Allo-Medecins est une marque du groupe Allo-Média.
allo media